Les dernières volontés de Nuala O’Faolain

Les dernières volontés de Nuala O’Faolain

Nuala O'Faolain

Les dernières volontés de Nuala O’Faolain

“Best love Rosie”, l’ultime roman de Nuala O’Faolain, paraît fin août chez Sabine Wespieser.

Par Catherine Andreucci,
avec ca Créé le 15.04.2015 à 21h52

Sabine Wespieser publiera le 25 août le cinquième et dernier roman de la journaliste et écrivaine irlandaise Nuala O’Faolain décédée le 9 mai à l’âge de 68 ans, des suites d’un cancer fulgurant. Ses obsèques ont eu lieu le 13 mai à Dublin, sa ville natale.

La traduction française de Best love Rosie sera la première publication de cette fiction.

La raison des réticences des éditeurs américains à publier ce livre réside certainement dans les faibles ventes de son dernier roman aux Etats-Unis, selon Sabine Wespieser qui en possède les droits mondiaux.

Selon le site Internet de la maison d’édition, ce gros roman de 544 pages est “un livre lumineux et apaisé sur la question de l’âge, de la solitude, de l’exil, du sentiment maternel et des chimères de l’amour”. Il met en scène les trajectoires croisées de deux femmes entre l’Amérique et l’Irlande.

Trois semaines avant de mourir, Nuala O’Faolain avait nommé Sabine Wespieser exécutrice testamentaire de son œuvre.

L’éditrice, qui est la seule à posséder ses cinq livres dans son catalogue, a fait découvrir l’écrivaine au public français en 2002 avec son récit autobiographique On s’est déjà vu quelque part ?.

L’année suivante, elle a publié Chimères puis, en 2005, J’y suis presque. En 2006, L’histoire de Chicago May a reçu le prix Femina étranger.

15.04 2015

Auteurs cités

Les dernières
actualités