Angoulême

Les éditeurs et les auteurs de BD reçus au ministère de la Culture

Les éditeurs et les auteurs de BD reçus au ministère de la Culture

Reçus à leur demande au ministère de la Culture, les représentants du SNE, du SEA et de trois organisations d'auteurs de bande dessinée ont expliqué leur demande de nomination d'un médiateur dans la crise du Festival d'Angoulême. 

Par Fabrice Piault,
Créé le 10.03.2016 à 18h12,
Mis à jour le 10.03.2016 à 23h14

Les représentants des éditeurs de bande dessinée qui avaient, le 23 février, menacé de boycotter le prochain Festival d'Angoulême, ainsi que ceux des auteurs, ont été reçus à leur demande, jeudi 10 mars en fin de matinée au ministère de la Culture par Roland Husson, directeur adjoint du cabinet de la ministre, Audrey Azoulay, et par Silvy Castel, conseillère pour le livre, la musique et les jeux vidéos.

La délégation comprenait Guy Delcourt, président du groupe BD du Syndicat national de l'édition (SNE), Juliette Salique et Jean-Louis Gauthey, respectivement présidente et porte-parole du Syndicat des éditeurs alternatifs (SEA), Jeanne Puchol, du Collectif des créatrices de bande dessinée, Marc-Antoine Boidin, du Snac BD (section BD du Syndicat national des auteurs et des compositeurs), et Denis Bajram pour les États généraux de la bande dessinée (EGBD).

Roland Husson et Silvy Castel ont "bien entendu [la] détermination [des éditeurs] à obtenir une refonte du Festival" et la nécessité d'une intervention urgente, assure-t-on au SNE, où on estime avoir reçu "un accord de principe – sous réserve de validation de la ministre – pour la nomination d’un médiateur". Les éditeurs ont demandé que ce dernier n'ait pas un profil politique mais soit une personnalité indépendante doté d'une réelle autorité.

Au ministère de la Culture, on confirme simplement la rencontre avec les éditeurs et les auteurs en précisant qu'une réponse serait apportée rapidement. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités