Etats-Unis

Les jeunes vont-ils encore en bibliothèque ?

De jeunes américains en train de travailler dans une bibliothèque - Photo FLICKR - CREATIVE COMMONS

Les jeunes vont-ils encore en bibliothèque ?

Le Pew Research Center, laboratoire d'idées américain, a publié ce mois-ci une étude sur la relation entre les jeunes Américains et leurs bibliothèques de quartier.

J’achète l’article 1.50 €

Par Agathe Auproux,
avec Pew Research Center,
Créé le 15.09.2014 à 17h38,
Mis à jour le 15.09.2014 à 21h00

"Comment les moins de 30 ans interagissent-ils avec les bibliothèques et que pensent-ils du rôle qu'elles occupent dans leur vie en communauté?" : telle était la question que les chercheurs du Pew Research Center, think tank américain, ont posé aux jeunes Américains répartis en trois catégories d'âge, les 16-17 ans, les 18-24 et les 25-29. Les résultats de cette étude sont particulièrement contrastés.

Les chercheurs se sont d'abord intéressés aux habitudes de lecture des jeunes. On apprend que ce sont les plus jeunes, les 16-17 ans,  qui lisent le plus : 46 % d'entre eux affirment le faire presque tous les jours. Ce pourcentage se réduit à 43 % concernant les 18-24 et les 25-29. De manière plus générale, 88 % des 16-29 affirment avoir lu au moins un livre dans l'année, quand 79 % des plus de 30 ans déclarent la même chose.

67 % des 16-17 ans ont une carte d'accès à la bibliothèque
Ces résultats se retrouvent dans la relations de ces jeunes aux bibliothèques. En effet, les plus jeunes sont près de 60 % à s'être rendus dans une bibliothèque au cours de l'année ; 46 % seulement des 18-24, et à peine plus de la moitié des 25-29. Les 16-17 sont donc logiquement plus nombreux à posséder une carte de bibliothèque : 67 % d'entre eux disent en avoir une, contre 59 % des 18-24 et des 25-29. Selon le Pew Research Center, la course en tête des plus jeunes s'expliquerait dans le besoin créé par leurs devoirs du lycée qui imposent un travail de recherche et de documentation. Les trois "générations" se retrouvent en revanche sur un point : l'utilisation du site internet d'une bibliothèque. En effet, les disparités d'usages s'amoindrissent : 35 % des 16-17 et des 18-24 et 37 % des 25-29 affirment s'être rendus au cours de l'année sur le site d'une bibliothèque, alors que par ailleurs, les plus de 30 ans sont moins de 30 % dans ce cas.
 
L'étude du Pew Research Center devient ensuite plus spécifique, et confronte les Américains sondés à l'affirmation suivante : "Avoir une bibliothèque publique améliore la qualité de vie en communauté". D'après les résultats recensés, plus on est vieux, plus on est d'accord avec cette phrase. Les 16-17 ans sont seulement 41 % à se retrouver dans l'affirmation selon laquelle la qualité de vie en communauté serait améliorée par la présence d'une bibliothèque publique, contre 56 % des 18-24, 65 % des 25-29 et près des 3/4 des plus de 30 ans. Seuls 37 % de l'ensemble des 16-29, contre plus de la moitié des plus de 30 ans, sont d'accord avec le fait que les bibliothèques apportent des services qu'il est difficile de trouver ailleurs.

La génération des moins de 30 ans, qui a grandi avec Internet, a finalement une relation assez paradoxale avec ses bibliothèques : si elle ne les déserte pas, bien au contraire, elle juge dans l'ensemble assez sévèrement l'importance qu'elles peuvent représenter au sein de leur communauté.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités