Les Molières sacrent le Cyrano imaginé par Alexis Michalik | Livres Hebdo

Par Clotilde Ravel, le 30.05.2017 à 15h55 (mis à jour le 30.05.2017 à 17h25) Théâtre

Les Molières sacrent le Cyrano imaginé par Alexis Michalik

"Edmond" d'Alexis Michalik - Photo THÉÂTRE DU PALAIS-ROYAL

La 29e cérémonie des Molières, lundi 29 mai, a consacré Alexis Michalik et sa pièce Edmond, adaptée de son livre éponyme chez Albin Michel, qui remporte cinq statuettes tandis qu'Emmanuel Noblet a reçu le prix du meilleur seul en scène dans l'adaptation de Réparer les vivants de Maylis de Kerangal.

Avec Edmond, la pièce adap­tée de son livre éponyme chez Albin Michel, Alexis Michalik est le grand gagnant de la cérémonie des Molières, qui s'est déroulée lundi 29 mai aux Folies Bergères. L'auteur et metteur en scène de 34 ans, sept fois nominé et cinq fois primé, repart avec plus d'un quart des prix décernés lors de cette soirée.

Pour Edmond, une pièce qui compte 12 acteurs sur scène et qui raconte la genèse de Cyrano de Bergerac, Alexis Michalik reçoit le Molière du meilleur auteur francophone vivant, du meilleur spectacle et du metteur en scène de théâtre privé. Ses comédiens Guillaume Sentou et Pierre Forest, ses Edmond Rostand et Constant Coquelin sont repartis respectivement avec les prix de la révélation masculine et du meilleur second rôle.

Les coulisses d'un monument littéraire

Un couronnement pour cette pièce qui conte les coulisses de la création d'un monument de la littérature française, en mêlant fiction et réalité. On y retrouve un Edmond Rostand, ruiné, sans l'ombre d'une idée, qui se lance dans l'écriture de cette pièce dont il ne connaît que le titre: Cyrano de Berge­rac. Edmond triomphe depuis septembre et affiche complet presque chaque soir au Théâtre du Palais Royal. Un succès qui devrait se prolonger à Paris puis en tournée avec une seconde distribution.

A 34 ans, Alexis Michalik n'en est pas à son premier succès. Le porteur d'histoire et Le cercle des illusionnistes, ses deux premières pièces en tant qu'auteur, lui ont valu deux Molières en 2014 comme meilleur auteur francophone vivant et meilleur metteur en scène, ainsi que le prix Beaumarchais du Figaro et le prix Jeune Théâtre de l'Académie Française.

A la rentrée, sa nouvelle création Intra Muros –sur des cours de théâtre en milieu carcéral– se jouera à la Pépinière à Paris.

L'adaptation de Réparer les vivants récompensée

Avec son adaptation de Réparer les vivants, le roman de Maylis de Kerangal qu’il parvient à interpréter en solo, Emmanuel Noblet empoche le prix du meilleur seul en scène. "Ce n'est pas facile de remplir des théâtres avec une comédie, alors vous imaginez avec le don d'organes…" sourit Emmanuel Noblet en recevant son titre.

Réparer les vivants, le roman aux dix prix littéraires de Maylis de Kerangal raconte les vingt-quatre heures de la vie d’un cœur de dix-neuf ans; récit d’aventures folles d’un organe qui passe du torse d’un ado à celui de Claire, cinquante ans, que Simon va sauver. Dans cette pièce, Emmanuel Noblet signe sa première mise en scène et interprète toutes les figures. Un solo devenu culte au festival off d’Avignon 2015, et désormais couronné par un Molière, première récompense pour l'acteur et metteur en scène Emmanuel Noblet.
close

S’abonner à #La Lettre