Les premiers auteurs russes invités à Livre Paris 2018 | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, avec Michel Puche, le 14.11.2017 à 18h00 (mis à jour le 14.11.2017 à 19h33) Salon

Les premiers auteurs russes invités à Livre Paris 2018

Iouri Bouïda et Yana Vagner figurent parmi les 19 premiers auteurs russes invités à Livre Paris 2018 - Photo DR

Dix-neuf premiers noms ont été dévoilés, parmi les 30 auteurs qui composeront la délégation russe au salon Livre Paris 2018, du 16 au 19 mars.

Les premiers noms des écrivains russes invités pour la 38e édition du salon Livre Paris, qui se déroulera du 16 au 19 mars 2018, ont été dévoilés mardi 14 novembre lors d’une conférence de presse bilingue (en traduction simultanée) organisée par le SNE et Reed à la librairie du Globe (Paris, 3e), qui sera la librairie officielle sur le futur pavillon russe du salon.

Six femmes et treize hommes font partie de cette première partie de la délégation, dont la sélection a été menée pour Livre Paris par Anne Coldefy-Faucard, traductrice du russe. Dans cette première vague, figurent des auteurs déjà connus des lecteurs français, et reconnus internationalement, comme Iouri BouïdaAndreï Guelassimov et Roman Sentchine. Ils accompagnent les nouvelles plumes émergentes de la littérature russe contemporaine que sont Alexandre SneguirievYana Vagner et Gouzel Iakhina.

La plupart ont été traduits en français chez Gallimard, Louison éditions, Actes Sud, L’Aube ou Noir sur blanc. Dmitri Danilov est le seul auteur à n’avoir aucun de ses écrits traduits en français pour l'instant.
 
Les 19 premiers auteurs russes invités
  • Narinai Abgaryan, deux romans traduits en français chez Macha Publishing
  • Iouri Bouïda, romans et recueils de nouvelles traduits chez Gallimard et Interférences
  • Sergueï Chargounov, disponible chez Louison éditions et à La Différence
  • Vladimir Charov, traduit chez Phébus et Actes Sud, Louison éditions et Esprit des péninsules
  • Dmitri Danilov, aucune traduction française disponible
  • Maria Galina, un roman traduit chez Agullo
  • Vassili Golovanov, traduit chez Verdier
  • Andreï Guelassimov, traductions disponibles chez Actes Sud pour de nombreux romans
  • Gouzel Iakhina, traduit chez Noir sur blanc
  • Alexeï Ivanov, un roman traduit chez Fayard
  • Vadim Levental, un premier roman traduit aux éditions de l’Aube
  • Victor Remizov, une traduction chez Belfond
  • Roman Sentchine, deux romans traduits chez Noir sur blanc
  • Olga Slavnikova, traduit chez Gallimard et chez Mirobole
  • Alexandre Sneguiriev, un premier roman traduit aux éditions de l’Aube
  • Marina Stepnova, deux romans traduits aux éditions Les Escales
  • Yana Vagner, trois romans traduits chez Mirobole
  • Alexeï Varlamov, traduit chez Motifs et Louison éditions
  • Evgueni Vodolazkine, traduit chez Fayard.
L'affiche du salon Livre Paris édition 2018
Une sélection en deux temps

La Russie était l’invitée du salon en 2005, et Moscou la ville d’honneur en 2012. Alors que la sélection des auteurs s’était opérée "au couteau" il y a plus de dix ans, cette année, "ça a été un vrai rêve", explique Anne Coldefy-Faucard, expert en littérature russe pour Livre Paris, en mentionnant cependant les relations compliquées entre auteurs qui contrecarrent parfois leur participation. "On va avoir la plus grande diversité d’écrivains en genre et en style", se réjouit-elle.

Grâce à un travail mené en collaboration avec l’Institut de la traduction, la sélection finale et complète, qui sera annoncée en février, comprendra une trentaine d’écrivains, dont une majorité ont déjà été traduits en français. Un petit groupe, estimé à quatre ou cinq auteurs par les organisateurs, regroupera les écrivains russes non encore traduits en France mais considérés comme à découvrir.
 
close

S’abonner à #La Lettre