Hommage

Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées

Photo FONDATION POUR LA MÉMOIRE DE LA SHOAH - TWITTER

Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées

Suite à l'assassinat du professeur Samuel Paty, Renaud Muselier, le président des régions de France et de la région Provence-Alpes-Cote d'Azur, a annoncé, en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, la diffusion d'un livre de caricatures.

Par Thomas Faidherbe,
avec afp,
Créé le 19.10.2020 à 18h31,
Mis à jour le 19.10.2020 à 23h22

L’ensemble des régions de France diffuseront dans les lycées un recueil caricatures religieuses et politiques, a annoncé lundi 19 octobre, Renaud Muselier, président de l'Association des Régions de France et de la région PACA. Cette décision a été prise en réaction à l'attentat terroriste commis vendredi 16 octobre contre l’enseignant Samuel Paty. L’ouvrage sera distribué, en collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale, à la rentrée prochaine.

"Nous, présidents des régions de France, prenons aujourd'hui l'initiative de préparer la publication d'un ouvrage rassemblant les caricatures religieuses et politiques les plus marquantes parues dans la presse régionale aux côtés de celles parues dans la presse nationale", a-t-il dit à l'occasion du congrès des Régions de France à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).

L’ouvrage sera dirigé par « un collège d’historiens » qui mettront en perspective « le droit à la caricature dans l’histoire politique » a déclaré l'élu provençal. Les valeurs de la République, de paix et de liberté y seront centrales, a-t-il ajouté.

Les 13 présidents ont observé une minute de silence. Tous ensemble, ils ont condamné l’assassinat du professeur d'histoire Samuel Paty survenu vendredi à Conflans-Sainte-Honorine. Son assaillant, Abdoullakh Anzorov, a été abattu par la police. Il avait revendiqué son action terroriste pour motif religieux sur Twitter.
 

L'Académie Goncourt réagit

Après le meurtre "barbare" de Samuel Paty, l'Académie Goncourt a réagit solennellement dimanche 18 octobre:

"L’Académie Goncourt tient à exprimer sa vive émotion, son indignation, sa profonde tristesse et sa colère à propos du meurtre barbare de Samuel Paty, professeur d’histoire et de géographie tué par un terroriste islamiste. Samuel Paty est mort parce qu’il a tenté de combattre l’obscurantisme en suscitant le débat d’idées au sein de ses classes. Samuel Paty est mort pour avoir porté haut ce qui fonde notre société, notre État et notre République, à savoir l’exercice du sens critique, la liberté d’expression et d’opinion, l’éveil des consciences, la promotion des idées humanistes. Samuel Paty a été livré par quelques-uns à la vindicte d’illuminés, à la haine sanguinaire d'ignorants fanatiques,et cela même parce qu’il vivait et faisait son métier dans notre pays, dans une de nos villes, dans unedenos écoles. Samuel Paty est mort en tant que professeur et c’est donc à travers lui tous les professeurs que les islamistes ont tenté de tuer.

En raison de cela, et parce que le rayonnement de la culture française, la transmission des idées de tolérance et de tempérance, le débat d’idées sont au cœur des missions de l’Académie Goncourt, celle-ci déclare solennellement qu’elle est aujourd’hui Samuel Paty, comme d'innombrablesfemmes et hommes ont été, sont et seront Charlie."

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités