Cinéma

La sortie au cinéma le 8 avril du nouveau James Bond, Mourir peut attendre, suscite une vague éditoriale autour de cet agent secret mythique. Les éditions de l'histoire, diffusées et distribuées par CED et Dod & Cie, se penchent le 10 mars sur Les 8 visages de James Bond : Frédéric Albert Lévy, Kevin Bertrand Collette et Tony Crawley y présentent les incarnations du héros au cinéma et à la télévision, tels Sean Connery, David Niven ou Daniel Craig. L'opportun édite simultanément le 12 mars trois ouvrages qui lui sont dédiés : le beau livre James Bond : 101 voitures de légende, de Jean-Antoine Duprat et Sylvie Pina, l'ouvrage de développement personnel Agir et penser comme James Bond de Stéphane Garnier, qui signe aussi chez l'éditeur Espions, petits et grands secrets. Le journaliste Guillaume Evin livre Il était une fois... James Bond (Archipel, 19 mars), biographie du personnage créé en 1953 par Ian Fleming. Il signe aussi James Bond : l'encyclopédie 007 (Hugo, 19 mars) où il analyse les 25 films de la saga cinématographique grâce à 600 documents. Jean-Michel Guérin propose un dictionnaire de l'espionnage avec De Sun Tzu à James Bond : miscellanées de l'espionnage (Mareuil, 26 mars). Une solide biographie du père de James Bond, Ian Fleming, est l'œuvre de l'historien Christian Destremau (Perrin, 2 avril). Enfin, au rayon BD, l'album de Van Jensen et Denis Calero, Casino Royale (Delcourt, 1er avril) vient enrichir la série James Bond 007 lancée par l'éditeur en 2016. Pauline Leduc






Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités