L'euthanasie, entre littérature et débat politique | Livres Hebdo

Par Camille Friquet, avec cfr, ng, le 15.03.2012

L'euthanasie, entre littérature et débat politique

La mort dans l'âme, de Ricard & Wens (Futuropolis)

Selon l'enquête réalisée par Harris Interactive pour le magazine Grazia, entre le 17 et le 20 février 2012, 91% des français se déclarent favorables à l'euthanasie «active».

La société Harris Interactive a relevé, dans un sondage publié le lundi 12 mars dans le magazine Grazia, qu'une majorité écrasante de français (91%) était favorable à la légalisation de l'euthanasie sur des malades consentants et incurables. 7% des interrogés (1787 individus de 18 ans et plus) se déclarent contre cette loi.

Ce sondage s'inscrit dans le débat politique actuel, opposant les deux candidats aux présidentielles François Hollande et Nicolas Sarkozy, ce dernier rejettant une proposition de loi concernant ce « droit de mourir » sempiternellement contreversée. Une loi datant de 2005 autorise cependant l'euthanasie « passive », soit un arrêt complet des soins médicamenteux destiné à provoquer la mort.

à l'occasion de cette poussée de prise de conscience, en pleine campagne présidentielle, Livres Hebdo a effectué une liste exhaustive de 16 ouvrages publiés de septembre 2011 à juin 2012 traitant de l'euthanasie, des soins palliatifs et de la fin de vie, parmi lesquels figure le récit posthume de l'écrivaine et journaliste Marie Deroublaix : 6 mois à vivre : contre l'acharnement thérapeutique, pour l'euthanasie, paru le 8 mars aux éditions du Cherche-Midi. L'ouvrage autobiographique raconte les derniers instants de la vie d'une femme atteinte de cancer, euthanasiée en Belgique en octobre 2011.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

Cet article fait partie du dossier:

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre