Cinéma

L'événement : Audrey Diwan adapte brillamment Annie Ernaux

L'Evénement: Anamaria Vartolomei - Photo PROKINO Filmverleih GmbH

L'événement : Audrey Diwan adapte brillamment Annie Ernaux

Lion d'or à Venise, L'événement est ... un événement. Audrey Diwan signe un film intense et politique en adaptatnt le récit autobiographique d'Annie Ernaux.

J’achète l’article 1.5 €

Par Vincy Thomas ,
Créé le 22.11.2021 à 18h01

Prévue initialement dans les salles en 2022, la sortie de L'événement, deuxième film d'Audrey Diwan, a été avancée au 24 novembre. Le film a reçu le prestigieux Lion d'or au dernier Festival de Venise et entre en lice pour les prochains césar.

L'adaptation du roman d'Annie Ernaux se déroule au début des années 1960. À cette époque, les jeunes filles sont condamnées à la double peine en cas de grossesse : mère au foyer privée d'études ou prisonnière en cas d'avortement clandestin. C'est le risque que court Anne (Anamaria Vartolomei), jeune étudiante promise à un brillant avenir. Les semaines filent, son ventre grossit, ses résultats scolaires s'effondrent, son cercle d'amis s'éloigne. Seule, elle se bat contre une société en grande partie conservatrice et parfois moralisatrice, afin de pouvoir se libérer de ce foetus non désiré et de pouvoir s'émanciper.

Avec brio, Audrey Diwan capte chacune de ses angoisses, de ses douleurs et de ses peurs. Elle nous emporte dans un élan dramatique intense, à la manière d'un thriller immersif. Dans le dossier de presse, la journaliste et cinéaste explique : "Dès le début. Je voulais à la fois respecter le livre et me trouver à travers lui, chemin exigu et essentiel. Nous avons d’abord passé ensemble une journée durant laquelle Annie Ernaux a accepté de revisiter en détails cette période. Elle éclairait au passage les angles morts du texte afin que je puisse m’en faire une idée plus précise au regard du contexte politique."

"Une expérience vécue d'un bout à l'autre au travers du corps"

L'événement est un court texte. La Normandie de l'enfance d'Annie Ernaux est ici transposée dans le Sud-Ouest de la France. Les dates ne sont pas précises. Le scénario, tout en étant loyal au livre, décrit aussi le contexte social et familial autour de la jeune fille, là où le roman était très elliptique et clinique. L'épilogue est ainsi nettement raccourci, renforçant la dramatisation cinématographique.

"Vous avez réalisé un film juste". C'est ce qu'Annie Ernaux a confié à Audrey Diwan, après avoir vu l'adaptation cinématographique de son roman L'événement. Paru en 2000, le texte autobiographique, sans filtre, est disponible dans le coffret Ecrire la vie (Gallimard, Quarto ). "Il y a vingt ans, j'écrivais à la fin de mon livre que ce qui m'était arrivé durant ces trois mois de 1964 m'apparaissait "comme une expérience totale", du temps, de la morale et de l'interdit, de la loi, "une expérience vécue d'un bout à l'autre au travers du corps". C'est cela, en somme, qu'Audrey Diwan donne à voir et ressentir dans son film", explique la romancière.

"Mais juste, le film ne l’aurait pas été totalement à mes yeux s’il avait occulté les pratiques auxquelles les femmes ont recouru avant la loi Veil. Audrey Diwan a le courage de les montrer dans leur réalité brutale, l’aiguille à tricoter, la sonde introduite dans l’utérus par une « faiseuse d’anges ». Parce que c’est seulement ainsi, dans le dérangement suscité par ces images, qu’on peut prendre conscience de ce qui a été infligé au corps des femmes et de ce que signifierait un retour en arrière" ajoute l'auteure.

L'événement est la troisième adaptation d'un livre de l'auteure, après L'autre en 2008 (d'après L'occupation) et Passion simple, sorti cet été. Par ailleurs, Folio publiera le 4 novembre son prix Renaudot 1984, La place, au programme des élèves de seconde, dans une édition collector.

Video

Les dernières
actualités