L'illustrateur Tom of Finland format grand écran | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 18.07.2017 à 15h21 (mis à jour le 18.07.2017 à 16h00) Cinéma

L'illustrateur Tom of Finland format grand écran

Pekka Strang dans le rôle de Touko alias Tom

Face à l'artillerie lourde de Dunkerque, les cinéphiles peuvent découvrir la vie de l'artiste finlandais Touko Valio Laaksonen, alias Tom of Finland, dont les œuvres sont publiées chez Taschen.

Touko Valio Laaksonen n'aurait sans doute jamais imaginé que sa vie serait un jour le sujet d'un film biographique. Le dessinateur, illustrateur et peintre finalnadais (1920-1991) est pourtant le héros de Tom of Finland, du nom de sa signature artistique.

Le style Tom of Finland a si fortement marqué les espirts qu'il inspire encore aujourd'hui des cinéastes, publicitaires, créateurs de mode et photographes. Un mélange d'érotisme gay, de fétichisme, de corps ultravalorisés, de cuir et de bienveillance invitant aux jeux interdits entre hommes. En France, son œuvre est publiée chez Taschen. Cinq livres sont disponibles: The Complete Kake comics, soit les 26 épisodes des aventures du personnage Kake, icône de l'esthétique gay des années 1970 avec sa moustache et son amour pour les bottes en cuir ; la série The Little Book of Tom of Finland ("Blue collar" consacré aux ouvriers, "Military Men" dédié aux différents corps de l'armée, "Cops & Robbers", concentré sur les officiers de police et les criminels), sélection de dessins, peintures et planches accompagnée de documents contextuels et d'archives, dont des images et des affiches de films d'époque ; enfin, le 5 juillet dernier, Taschen a réédité son anthologie, Tom of Finland XXL, beau-livre de près de 1000 images retraçant six décennies de carrière, en plus de huit essais analysant l'œuvre et son impact.

Le film de Dome Karukoski retrace les grandes phases de la vie de Touko alias Tom, de la seconde guerre mondiale qui l'a hanté à sa reconnaissance internationale grâce aux gays californiens. Dans une Finlande ultraconservatrice, où les homosexuels étaient persécutés, il a du longtemps se cacher et planquer ses dessins. La notoriété viendra des Etats-Unis (et vaut au film la scène la plus ironique quand il s'agit de convaincre un imprimeur Juif de publier le premier recueil de dessins de l'artiste) dans les années 1970.
 

Si les œuvres ont été longtemps clandestines, elles sont aujourd'hui reconnues comme un témoignage d'une communauté et de son époque, souvent exposées dans les plus grands musées internationaux. Sa popularité et son influence dans l'art érotique ont même conduit une société de tourisme à organiser tout au long de l'année un parcours Tom of Finland à Helsinki.
 

Egalement en salles: Dunkerque

Le grand blockbuster de la semaine s'intitule Dunkerque. Christopher Nolan (la trilogie The Dark Knight, Inception, Interstellar) se frotte au film de guerre et à l'épique sauvetage des troupes anglaises du Nord de la France. Etrangement, le cinéaste parvient à ne jamais montrer les 120000 soldats français évacués et les 40000 autres sacrifiés. Le film est par conséquent un point de vue hollywoodien sur un fait historique devenu purement britannique. 

Parmi les livres sur la bataille de Dunkerque, citons Dunkerque de Joshua Levine (HarperCollins, juillet 2017) qui comprend un carnet de photographies du tournage du film, et s'annonce comme le "livre officiel du film événement" ; Dunkerque, 1940: une tragédie française de Jacques Duquesne (Flammarion, juin 2017) ; et enfin en bande dessinée le volume 5 de Champs d'honneur, avec Dunkerque: mai 1940 de Thierry Gloris et Ramon Marcos (Delcourt, avril 2017) ; 

Sur les mêmes thèmes (2 articles)

close

S’abonner à #La Lettre