Politique du livre

L’interdiction de la gratuité des frais de port satisfait les libraires

Photo DR

L’interdiction de la gratuité des frais de port satisfait les libraires

Le vote du Sénat renforce les dispositions initiales de la proposition de loi sur les conditions de livraison de la vente de livres sur Internet.

Par Hervé Hugueny,
Créé le 09.01.2014 à 17h35,
Mis à jour le 09.01.2014 à 19h06

«Outre la confirmation de l’interdiction du rabais de 5% pour les livres expédiés au domicile de l’acheteur, la gratuité des frais de port sera dorénavant interdite», souligne le Syndicat de la librairie française dans un communiqué relatif au vote du Sénat concernant la proposition de loi sur la livraison des livres vendus sur Internet.
 
«Cette disposition permet de faire reconnaître que la livraison des livres à domicile a un coût. L’interdiction conjuguée du rabais et de la gratuité va considérablement limiter le dumping d’Amazon sur les ventes de livres», insiste le SLF. Un dumping qui coûte au cybermarchand plus de «2 milliards d’euros de pertes annuelles au niveau mondial».
 
Pour le SLF, il s’agit «d’étouffer la concurrence et d’occuper à terme une position hégémonique sur le marché du livre qui lui permettra de relever les prix au détriment des lecteurs». Plus d’un tiers des 3 000 librairies françaises, qui résistent bien dans le marché actuel du livre, «sont présentes (...) sur Internet. Leur situation économique, naturellement sans commune mesure avec celle d’Amazon, ne leur permet pas de consentir les mêmes avantages. La loi votée par le Parlement va donc les rendre plus compétitives sur le segment le plus dynamique du marché du livre», explique le Syndicat.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités