Lola Lafon, médaille d’or des meilleures ventes | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 05.02.2014 à 18h24 (mis à jour le 05.02.2014 à 19h14) MEILLEURES VENTES

Lola Lafon, médaille d’or des meilleures ventes

Lola Lafon - Photo © LYNN SK

La petite communiste qui ne souriait jamais, le nouveau roman de Lola Lafon dont la gymnase Nadia Comaneci est l'héroïne, fait son entrée dans le Top 20 tous genres confondus

Encensé par la critique, La petite communiste qui ne souriait jamais de Lola Lafon (Actes Sud) est un des titres de la rentrée littéraire de janvier qui a séduit le public, aux côtés d’En finir avec Eddy Bellegueule d’Edouard Louis, de Réparer les vivants de Maylis de Kerangal, Sigmaringen de Pierre Assouline et Le chardonneret de Donna Tartt.

Tiré pour sa sortie le 8 janvier à 20000 exemplaires, La petite communiste qui ne souriait jamais a été réimprimé plusieurs fois et atteint un tirage total de 50000 exemplaires. On le retrouve en 18e position dans le Top 20 tous genres confondus Ipsos/Livres Hebdo pour la semaine du 27 janvier au 2 février.

A travers le destin de la jeune gymnaste roumaine Nadia Comaneci, qui obtint la note parfaite aux Jeux olympiques de Montréal en 1976, la romancière et chanteuse évoque la Roumanie de Ceausescu, le rideau de fer et le bloc communiste qui se fissure.

Parallèlement Ezéchiel, le 19e volume de la série aux zombies, adaptée à la télévision, Walking dead de Robert Kirkman et Charlie Adlard (Delcourt), arrive 4e dans le palmarès. Il a bénéficié d'un premier tirage à 110000 exemplaires pour sa sortie le 29 janvier.

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre