Rentrée littéraire

Maire, voyante, fermier… Qui sont les primo-romanciers de la rentrée ?

(première ligne) Sophie Boursat © Halima Moldi, Adrien Girard © Adrien Girard, Natacha Sadoun © Eider Nunes. (Deuxième ligne) Christophe Jamin - Photo JF PAGA, SANDRA VANBREMEERSCH © BÉNÉDICTE ROSCOT, JEAN DE BOISHUE © DR

Maire, voyante, fermier… Qui sont les primo-romanciers de la rentrée ?

Chaque année, ils sont nombreux à se lancer dans l’écriture d’un premier roman. Tantôt auréolés de gloire, tantôt tombés dans l’oubli au bout de quelques semaines, les primo-romanciers jouissent d’un statut particulier en septembre. Livres Hebdo trace les grandes lignes de cette rentrée à part.

J’achète l’article 1.50 €

Par Pauline Gabinari,
Créé le 13.07.2021 à 12h00,
Mis à jour le 20.07.2021 à 15h00

Isabelle Le Nouvel est dramaturge. Alain Mascaro est globe-trotteur. Jean de Boishue était secrétaire d'État. De milieux et de professions différentes, rien ne semble rassembler ces trois personnes et, pourtant, leurs ouvrages se côtoieront probablement sur les rayons des librairies en septembre. Portés par la même envie d’écrire, 48 femmes et 37 hommes se sont lancés cette année, et pour la première fois, dans l’aventure éditoriale. Livres Hebdo interroge leurs parcours.

Voyage et institutions

On voyage un peu avec Alain Mascaro, auteur d’Avant que le monde ne se ferme, à paraître chez Autrement. Professeur de lettres à Vichy, le quinquagénaire décide en 2019 de laisser tous ses biens derrière lui pour parcourir le monde avec sa femme. Du Kazakhstan au Cambodge, ils vivent de petits boulots, refusant de revenir à la vie d’avant. Autre destination, l’Amérique du Sud avec Adrien Girard, primo-romancier de Paternoster (Au Diable Vauvert). Formé aux arts dramaturgiques, il déménage au Brésil, puis en Argentine pour mener une vie de fermier.

Loin du nomadisme, Jean de Boishue signe également son premier roman en 2021, qu’il intitule La vie interrompue de Sergueï Alexandrovitch Essenine (Bartillat). De mère bretonne et de père russe, ce haut fonctionnaire endosse pendant seize ans le rôle de maire de Brétigny-sur-Orge. Son statut de secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur, qu’il acquiert en 1995, dure en revanche moins longtemps, cinq mois. D’une institution à une autre, Christophe Jamin est professeur à Sciences Po. Il est agrégé de sciences criminelles et est l’auteur de Passage à l’union, chez Grasset.

Des métiers de création

L’art apparaît comme une toile de fond en cette rentrée avec trois artistes plasticiennes, Natacha Sadoun (L’évanouissement de Marie, Buchet Chastel), Sandra Vanbremeersch (La dame couchée, Seuil) et Sophie Boursat (34 centimes, la minute, Éditions du Canoë). Inspiré de quelques pans de sa vie, 34 centimes, la minute est d’ailleurs directement puisé d’un des nombreux métiers de Sophie Boursat, voyante par audiotel.

Certains primo-romanciers sont déjà connus du grand public. L’auteur, dessinateur et scénariste français Antoine Dole, célébré sous le pseudonyme Mr Tan et créateur de la série Mortelle Adèle (Bayard jeunesse), publie son premier roman, Six pieds sur terre, chez Robert Laffont. Isabelle Le Nouvel a choisi Michel Lafon pour publier La femme qui n’aimait plus les hommes. Actrice et dramaturge, elle s’est fait connaître au théâtre sous les traits de Chimène dans Le Cid et sous ceux d’Isabelle dans le film Rue des plaisirs.
 

Commentaires (1)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
f

Jean-Marie

il y a 1 mois à 16 h 15

Antoine Dole a déjà publié des romans pour la jeunesse, ces derniers étant hélas considérés par la presse (dont vous) comme quantités négligeables et "faux" romans. Six pieds sur terre est le premier roman d'Antoine Dole publié chez un éditeur pour adultes.


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités