édition

521 romans pour la rentrée littéraire 2021

Photo OLIVIER DION

521 romans pour la rentrée littéraire 2021

Curiosité et sécurité. Valeurs sûres et primo-romanciers. La prochaine rentrée littéraire sera équilibrée et diversifiée.

Par Vincy Thomas,
Créé le 30.06.2021 à 08h30,
Mis à jour le 01.07.2021 à 15h21

521 romans s'affronteront lors de la prochaine rentrée littéraire selon les données de Livres Hebdo/Electre Data Services. Retrouvant son niveau pré-Covid (524 en 2019),  c'est une légère hausse enregistrée par rapport à l'an dernier (511). Mais le nombre de parutions reste très en deçà des rentrées littéraires précédentes: 654 il y a dix ans, 560 il y a cinq ans.

Sur ces 521 romans, 379 sont des romans français (+13 par rapport à 2020), dont 75 premiers romans (+10), et 142 sont des romans traduits (-3). En pleine crise sanitaire, les éditeurs avaient misé l'an dernier sur les valeurs sûres et les best-sellers. Cette année, la rentrée est plus équilibrée entre curiosité, sécurité et diversité. Seule la rentrée étrangère reste un peu frileuse.

Des signatures phares

La prochaine rentrée, qui s'amorce dès l'office du 19 août, pourra compter sur des auteurs francophones, stars et chéris des libraires: Sorj Chalandon (Enfant de salaud, Grasset), David Diop (La porte du voyage sans retour, Seuil), Tanguy Viel (La fille qu'on appelle, Minuit), Catherine Cusset (La définition du bonheur, Gallimard), Natacha Appanah (Rien ne t'appartient, également chez Gallimard), Céline Minard (Plasmas, Rivages), Cécile Coulon (Seule en sa demeure, L'Iconoclaste), Justine Lévy (Son fils, Stock), Anne Berest (La carte postale, Grasset), Christine Angot (Voyage dans l'Est, Flammarion), Philippe Jaenada (Au printemps des monstres, Mialet-Barrault), Estelle Sarah-Bulle (Les étoiles les plus filantes, Liana Levi), Amélie Nothomb (Premier sang, Albin Michel), Wilfried N'Sondé (Femme du ciel et des tempêtes, Actes Sud), Santiago H. Amigorena (Le premier exil, P.O.L), Patrick Modiano (Chevreuse, Gallimard), ou encore Maryse Condé (L'évangile du nouveau monde, Buchet-Chastel).

Parmi les primo-romanciers, on notera le livre d'Antoine Dole, auteur de la série Mortelle Adèle, Six pieds sur terre (Robert Laffont) ou le récit de Thomas Louis, Les chiens de faïence (La Martinière).

Un important contingent anglo-saxon
 
Côté écrivains étrangers, on surveillera de près les nouveaux arrivants Quentin Tarantino (Il était une fois Hollywood, Fayard), Cherie Jones (Et d'un seul bras, la sœur balaie sa maison, Calmann-Lévy), Robert Jones (Les prophètes, Grasset) et Douglas Stuart, auréolé du Booker Prize, avec Shuggie Bain (Globe). Côté valeurs sûres, on pourra compter sur Lionel Shriver (Quatre heures, vingt-deux minutes et dix-huit secondes, Belfond), Paolo Cognetti (La félicité du loup, Stock), Paul Lynch (Au-delà de la mer, Albin Michel), Richard Ford (Rien à déclarer, L'Olivier), Richard Powers (Sidérations, Actes Sud), Kazuo Ishiguro (Klara et le soleil, Gallimard) et Ta-Nehisi Coates (La danse de l'eau, Fayard).

L'ensemble de notre dossier est à retrouver dans LH Spécial Rentrée littéraire 2021, qui comprend la rentrée fiction et la rentrée non-fiction, disponible dès le 1er juillet (sur notre boutique pour les non abonnés). Durant tout l'été, Livres Hebdo détaillera cette rentrée sur son site, en plus des avant-critiques diffusées dans la rubrique "Que lire?".

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités