Maison de la littérature, Québec (Canada) : désacraliser le lieu

À Québec, le temple Wesley, désaffecté en 1931, est devenu une salle de spectacle puis, en 2015, une bibliothèque, qui forme avec l'annexe moderne la Maison de la littérature, signée Chevalier Morales Architectes. - Photo Ville de Québec

Maison de la littérature, Québec (Canada) : désacraliser le lieu

Par Fanny Guyomard,
Créé le 25.04.2023 à 12h43

Une médiathèque dans une église, alors même que l'Église a un temps censuré des auteurs dans sa fameuse mise à l'Index ? « Quand on a été approchés pour faire une maison de la littérature dans un ancien temple, on s'est posé ce paradoxe-là, dans un contexte de rejet par la population de la religion depuis les années 1960. Et en même temps, c'était un bâtiment magnifique, qui avait besoin d'être réhabilité », présente l'architecte Sergio Morales. Solution trouvée par son agence cofondée avec Stephan Chevalier : donner à l'ensemble un visage contemporain, désacralisé, en reliant l'église à un bâtiment tout en transparence. Les visiteurs n'ont pas à gravir les hautes marches et à pousser la lourde et intimidante porte de l'ancienne église : l'entrée est déplacée vers l'annexe moderne (qui accueille un studio de création, des cabinets d'écriture, un écrivain en résidence...). Les visiteurs arrivent ensuite dans la bibliothèque par le centre de la nef, où une trouée fait voir le bistrot et salle de conférences au sous-sol. Audacieux.

Les dernières
actualités