Marie-Caroline Aubert à la "Série Noire" | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 10.02.2018 à 12h17 (mis à jour le 10.02.2018 à 13h00) Nomination

Marie-Caroline Aubert à la "Série Noire"

Marie-Caroline Aubert - Photo OLIVIER DION

L’éditrice des polars quitte le Seuil pour publier des romans noirs étrangers dans la collection mythique de Gallimard
 

Marie-Caroline Aubert arrive le 15 février à la "Série noire" chez Gallimard, aux côtés de Stéfanie Delestré, "éditeur" de la collection et chargée des romans français, comme responsable des romans étrangers. "Elle contribuera, par ses propositions et ses sensibilités éditoriales, au développement international de la collection, en particulier des territoires anglo-saxons" précise le communiqué de Gallimard.

Le polar joue aux chaises musicales puisque Stéfanie Delestré a remplacé Aurelien Masson parti créer une collection aux Arènes.

Ressusciter "La Noire"

"Je veux continuer dans l’esprit de ce que j’ai toujours fait, du roman noir et des textes littéraires. C’est l’écriture qui décide de mes choix. Je veux des textes bien écrits, sinon je m’ennuie" a-t-elle déclaré à Livres Hebdo, ajoutant qu’elle espérait ressusciter "La Noire", la collection de romans noirs grand format qu’avait créée Patrick Raynal en 2005 aux côtés de la "Série noire".

Après des études de littérature et de civilisation anglaise et américaine, Marie-Caroline Aubert devient traductrice. Elle compte à son actif une cinquantaine de traductions dont celles de Ruth Rendell et de Donald Westlake. Elle chronique ensuite des polars pour Elle et Marie-Claire, mais aussi pour LCI et Paris Première.

En 2000, elle devient directrice de collection au Masque (au sein de Lattès), chargée des romans étrangers et découvre Philip Kerr, Megan Abbott, Denise Mina et Don Winslow. Elle est arrivée au Seuil en 2010 où elle a été l’éditrice des auteurs étrangers Deon Meyer, Philip Kerr, Dror Mishani, William Gay et Ron Rash. 
 
close

S’abonner à #La Lettre