Marie Dabadie écartée de l'académie Goncourt | Livres Hebdo

Par Isabel Contreras, le 23.02.2018 à 16h16 (mis à jour le 26.02.2018 à 12h26) Prix littéraires

Marie Dabadie écartée de l'académie Goncourt

Marie Dabadie en 2014, lors de la remise du prix Goncourt à Lydie Salvayre. - Photo OLIVIER DION

Après 20 ans à l'administration de l'académie Goncourt, Marie Dabadie a été mise à la retraite et quittera ses fonctions fin juin 2018.

L'Académie Goncourt a décidé de démettre Marie Dabadie de ses fonctions de Secrétaire à compter du mois de juin 2018, a annoncé vendredi 23 février Marie Dabadie à Livres Hebdo. A 74 ans, Marie Dabadie prendra sa retraite après 20 ans au sein de l'académie qui décerne la plus prestigieuse des récompenses littéraires.

"C'est une décision qui a été approuvée par l'ensemble de l'académie Goncourt lors de notre dernière réunion, le 6 février. Marie Dabadie a atteint l'âge de la retraite après 20 ans de services irréprochables", a réagi de son côté le président de l'académie Goncourt, Bernard Pivot. "Nous n'avons rien à lui reprocher", nous a-t-il confié.
 
Marie Dabadie s'est dite "bouleversée" par la nouvelle, vécue comme "un coup de poing dans l'estomac". Seule salariée de l'académie Goncourt, elle percevait 3000 euros net par mois. Le nom de son successeur n'est pas encore connu.

Née en 1943, Marie Dabadie fut journaliste pour Women's Wear Daily et l'Architectural ­Digest. C'est François Nourissier qui, en 1998, lui propose de gérer l'association en organisant les réunions, les voyages mais aussi en s'occupant de faire circuler les notes de lecture des jurés.

Sous la présidence de Bernard Pivot, l'académie Goncourt se compose de Pierre Assouline, Tahar Ben Jelloun, Françoise Chandernagor, Philippe Claudel, Paule Constant, Didier Decoin, Virginie Despentes, Patrick Rambaud et Eric-Emmanuel Schmitt.
close

S’abonner à #La Lettre