Polémique

Matzneff vivrait dans un HLM attribué par la ville de Paris depuis 26 ans

Rue de la Huchette, dans le quartier Latin - Photo GUILHEM VELLUT - CC BY 2.0

Matzneff vivrait dans un HLM attribué par la ville de Paris depuis 26 ans

L’écrivain aurait obtenu en 1994 un logement de la ville de Paris situé dans un immeuble du quartier Latin, selon Le Parisien.

Par Nicolas Turcev,
Créé le 10.01.2020 à 12h49,
Mis à jour le 10.01.2020 à 13h00

Gabriel Matzneff jouirait depuis 26 ans d’un logement HLM attribué par la ville de Paris, situé dans un immeuble ancien du Quartier latin, selon des informations du Parisien
 
L’écrivain est actuellement visé par une enquête préliminaire pour "viols sur mineurs" à la suite de la publication du Consentement de l’éditrice Vanessa Springora (Grasset), dans lequel elle raconte sa relation sous emprise avec l’homme de lettres à l’âge de 14 ans.
 
Le logement, un studio situé au premier étage d’une superficie de 34 mètres carrés, lui serait loué pour 348 euros par mois, un montant confirmé par la ville de Paris au Parisien. Si l’obtention du logement en 1994 n’est pas frauduleuse, son attribution aurait été favorisé par des interventions "en haut lieu" indique une source au quotidien.
 
Ce serait Jean Tiberi, maire du Ve arrondissement et bras droit de Jacques Chirac au moment des faits, qui aurait facilité l’attribution, d’après cette même source. Interrogé par le journal régional, l'intéressé estime que c'est "possible". Gabriel Matzneff avait également bénéficié de ses relations avec la sphère politique pour obtenir une bourse du Conseil national du livre (CNL), qui lui sera bientôt retirée.
 
Aucun contrôle de revenus n’aurait été réalisé depuis 25 ans, comme c’est pourtant la règle pour les locataires de HLM. Embarrassée par ce passif, la municipalité doit faire face à son impuissance: étant donné les faibles revenus de l’auteur et son grand âge, 83 ans, une procédure d’expulsion serait illégale.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités