Distribution

MDS assure pouvoir livrer les librairies avant le 17 décembre

Chaîne de préparation des commandes, à Dourdan, dans l'entrepôt MDS - Photo DR.

MDS assure pouvoir livrer les librairies avant le 17 décembre

Suite aux mesures d’urgence annoncées aux libraires la semaine dernière, MDS assure que les librairies seront livrées avant le 17 décembre pour les commandes de 1 ou 2 exemplaires. 

J’achète l’article 1.5 €

Par Pierre Georges ,
Cécile Charonnat ,
Créé le 07.12.2021 à 20h09 ,
Mis à jour le 08.12.2021 à 07h40

Une dizaine de jours après l’annonce de mesures d’urgence censées permettre de rattraper les importants retards pris dans les livraisons de livres et face à la colère des libraires, MDS tente de rassurer. Après le tollé général, un dispositif d’urgence avait été pris afin de traiter en priorité les commandes de 1 ou 2 exemplaires, dans une limite de 63 000 lignes de commandes. Des commandes extrêmement sensibles à quelques jours de Noël, période cruciale pour le chiffre d’affaires des libraires français.

« Ce dispositif a rencontré un accueil positif : entre le 1er et le 3 décembre, ce sont près de 80 000 lignes de commandes qui ont été passées par quelque 1 200 clients (dont 80% de libraires) », fait savoir Stéphane Aznar, directeur général de Media Diffusion, à Livres Hebdo. La limite initialement annoncée à 63 000 commandes à donc été dépassée. « Nous avons réajusté nos capacités logistiques et sommes heureux d’annoncer que l’ensemble de ces commandes sont en cours de préparation, pour une remise aux transporteurs entre vendredi 10/12 et lundi 13/12, et donc une livraison en magasins échelonnée jusqu’au 17/12 », assure Stéphanie Aznar. 

Pour les autres commandes, celles supérieures à 2 exemplaires, MDS assure aussi faire en sorte que toute commande passée avant le 13 décembre à 9h soit livrée avant Noël. La direction de MDS explique enfin avoir procédé à des embauches et mis en place du travail de nuit pour rattraper les retards. 

Des annonces qui laissent sceptique Guillaume Husson, délégué général du Syndicat de la librairie française (SLF). « C'est étonnant que MDS soit parvenu à rétablir la situation aussi rapidement alors qu'il y a 15 jours, on nous annonçait la catastrophe », réagit-il auprès de Livres Hebdo. « Je suis également étonné par des chiffres qui ne correspondent pas : annonce d'une capacité de traitement de 63 000 lignes de commandes pour finalement parvenir à en honorer 80 000. D'autant que les libraires avaient majoritairement annoncé ne pas vouloir utiliser ce dispositif par manque de confiance et préférer appeler leurs clients pour annuler les commandes », ajoute-t-il.  
 

Les dernières
actualités