Intempéries

Montpellier: dégâts chez Sauramps et Gibert Joseph

Le centre ville de Montpellier inondé le 29 septembre 2014

Montpellier: dégâts chez Sauramps et Gibert Joseph

L’épisode pluvieux qui a touché Montpellier lundi 29 septembre a épargné la quasi-totalité des librairies de la ville, à l'exception des deux plus grandes.
 

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécile Charonnat,
Créé le 30.09.2014 à 17h03,
Mis à jour le 30.09.2014 à 18h00

Le déluge qui s’est abattu lundi 29 septembre sur la région de Montpellier (Hérault) a battu, selon Météo France, tous les records depuis que l’organisme public procède à des relevés, et affecté les deux plus grandes librairies de la ville, Sauramps et Gibert Joseph, en épargnant les autres.

Plus de 300 millimètres d’eau sont tombés en 24 heures, dont 280 en seulement 3 heures lundi après-midi. L’épisode pluvieux, qui a empêché 4 000 personnes de rentrer chez elles, a causé de nombreux dégâts matériels. Chez Gibert Joseph, quelques rayons, dont l’universitaire, ont été inondés. Le magasin, situé sur les hauteurs de la ville historique, a tout de même tenu jusqu’à 18 h30 avant de devoir fermer ses portes.

« La librairie a pris l’eau d’un peu partout », Alain Panaget, Sauramps

Chez Sauramps Odyssée, le rideau est tombé à 18 heures au lieu de 20 heures. Infiltrée sous une porte de service, l’eau s’est répandue sur une partie du rez-de-chaussée, affectant notamment la papeterie.
 
En revanche, au Triangle, le vaisseau amiral du centre ville, Sauramps a dû fermer dès 15h00. "La librairie a pris l’eau d’un peu partout", raconte Alain Panaget, directeur du magasin. Un bassin d’agrément, proche de la librairie, a débordé, et l’eau est également passée par la verrière et l’entrée supérieure, s’infiltrant jusqu’au sous-sol. "Nous avions 5 cm dans le rayon littérature", témoigne la libraire Katia Panier.
 
Là aussi, papeterie et livres ont été touchés, ainsi que du matériel informatique. « Il est trop tôt pour chiffrer et, désormais, l’affaire est entre les mains des assurances », précise Alain Panaget. Mardi 30 septembre, une demande de classement en catastrophe naturelle a été effectuée pour une soixantaine de communes dont Montpellier.  
 
Très localisée sur le nord-est de l’Hérault, la perturbation n’a pas affectée d’autres librairies dans le département.
 

Commentaires (1)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
F

Francine Protat

il y a 6 ans à 11 h 24

Ma librairie préférée inondée !!!!! Je souhaite bon courage à tout le personnel qui a du se mobiliser pour réparer les dégats!


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités