Montreuil 2019 veut prendre son temps | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 08.10.2019 à 18h09 (mis à jour le 08.10.2019 à 21h52) manifestation

Montreuil 2019 veut prendre son temps

La 35e édition du Salon du livre et de la presse jeunesse fait l'éloge cette année de la lenteur. - Photo SLPPLUS

Pour sa 35e édition, le Salon du livre et de la presse jeunesse, qui se déroulera du 27 novembre au 2 décembre, fera "l’éloge de la lenteur" et invitera la Réunion
 

Les assises de la littérature jeunesse à peine terminées, les éditeurs pour la jeunesse se sont retrouvés au ministère de la Culture le 8 octobre pour la traditionnelle conférence de presse de rentrée du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Sylvie Vassallo, directrice du Slpj, a présenté les points forts de cette 35e édition qui se déroulera du 27 novembre au 2 décembre, sur le thème de "L’éloge de la lenteur".

Prendre son temps

"L’éloge de la lenteur" se déclinera dans la grande exposition du salon qui présentera quatre albums d’artistes aux techniques différentes : pop-up pour Emma Giuliani, découpe laser pour Antoine Guilloppé, fusain et sanguine pour Natali Fortier et gravure pour Katrin Stangl. On retrouvera le thème dans la conférence inaugurale de Jean-Luc Etienne, dans un imagier géant conçu par Judith Gueyfier pour les tout-petits, et dans les rencontres avec les 250 auteurs et illustrateurs invités notamment sur les quatre scènes artistiques (littéraire, bande dessinée, vocale et décodage). "La scénographie même du salon est conçue pour que les enfants prennent le temps" a commenté Sylvie Vassallo.  

La Réunion a «Ti pa, ti pa»

La directrice du Slpj a aussi insisté sur l’ouverture internationale du salon, soulignant "qu’un auteur sur dix en dédicace à Montreuil vient d’un autre pays". Nouveaux auteurs et talents confirmés sont en effet invités par leurs éditeurs avec l'aide de douze ambassades et instituts culturels. Parallèlement le Salon fera un focus sur La Réunion, région invitée cette année, et mettra l’accent sur l’opération "Liv’la kaz" ("Des livres à soi ») et sur le travail de l’association La Réunion des livres. Les éditeurs Austral, Coccinelle, Comics Trip, Des bulles dans l’océan, Epsilon, La plume et le parchemin, Océans et Zébulo seront représentés ; et les auteurs-illustrateurs Julie Bernard, Solen Coeffic, David d’Eurveilher, Fabienne Jonca, Jace, Lalou, Modeste Madoré, Marie Danielle Merca seront invités. La députée Nathalie Bassire a remercié "pour cette place d’honneur donnée à la Réunion", concluant en créole "Ti pa, ti pa, narivé, Tilanp tilanp !" ("Petit à petit, tout doucement !").

Les trente ans des droits de l'enfant

Sylvie Vassallo a aussi annoncé une "boussole numérique", un nouveau média numérique de prescription, kibookin.fr (qui s’ajoute au réseau social éponyme ouvert l’an dernier pour les professionnels) où le public trouvera des sélections de nouveautés, chroniques, vidéos et podcasts. A l’initiative de la nouvelle présidente du Cplj93, Ramona Badescu, un nouveau prix, la grande ourse, sera décerné par l’équipe à "un artiste qui se distingue par la force et le rayonnement de son œuvre". Tandis que le salon célèbrera les 30 ans des droits de l’enfant.
close

S’abonner à #La Lettre