Récit

Nancy Huston, "Reine du réel" (NiL) : Complicité révoltée

Portrait of Nancy Huston at her place 17/03/2021 - Photo © Patrice NORMAND/Leextra

Nancy Huston, "Reine du réel" (NiL) : Complicité révoltée

L'affranchie Nancy Huston a choisi une figure rebelle et atypique comme miroir inavoué : l'artiste, écrivaine et prostituée Grisélidis Réal. Tirage à 12000 exemplaires.

J’achète l’article 1.5 €

Par Kerenn Elkaim ,
Créé le 11.02.2022 à 16h30 ,
Mis à jour le 24.03.2022 à 17h27

Habituellement, Nancy Huston aime donner naissance à des personnages étonnants, mais pour la collection « Les affranchis » de NiL, elle adresse une lettre inédite à une femme bien réelle quoique hautement romanesque. L'existence de Grisélidis Réal dépasse la fiction, tant cette « prostituée authentiquement hédoniste valorise la vie sauvage, la philosophie et la pratique de la liberté ». Des valeurs qui parlent clairement à l'auteure, fascinée par cette personnalité inclassable. « Tu campes un peu partout ton personnage de Pute au grand cœur et à grande gueule. » Avec son look de Cléopâtre, son excentricité et son franc-parler, Grisélidis Réal ne passe pas inaperçue. Estimant que « les gens normaux ont tous l'air prisonniers d'eux-mêmes », cette artiste rebelle fuit un milieu convenu pour tenter diverses aventures. Or à force de cumuler les amours ratées, les hommes violents, les grossesses, les fausses couches, les déménagements, la précarité et les galères, elle finit par se perdre. Il n'y a qu'« en putanaland » qu'elle trouvera sa place. Nancy Huston a aussi longuement cherché la sienne. En parlant de Réal, elle aborde sa réalité et ses failles sans se cacher.

Plus besoin du prisme du roman pour révéler que, tout comme Grisélidis, elle a connu des « agressions sexuelles dans l'enfance, une fragilité psychologique et économique, la colère contre la mère, le désir de choquer ». Pourquoi l'une bascule dans la prostitution et l'autre non ? A-t-on le choix ? Qu'est-ce que ce métier reflète de la société, du corps féminin et du regard masculin ? Des thèmes que ces deux écrivaines ont en commun (voir Le noir est une couleur de Grisélidis Réal, chez Folio). Huston parvient d'ailleurs à tisser une sororité inattendue avec celle qu'elle surnomme affectueusement « Gri ». « Nous avons trouvé l'une et l'autre le même remède à notre envie de mourir. Ce remède a pour nom : sororité. » Il en va de même de leurs écrits, leur anticonformisme et leur féminisme. Dans son « Hymne à mes enfants » (1964), Réal préconisait : « Marchez sur toutes les routes interdites. » Aussi cette farouche militante s'est-elle lancée dans « la lutte des prostituées. Solidarité. Juste combat. Jusqu'à ton dernier jour. » Ainsi, Gri répétait inlassablement à ses enfants, « il faut oser, et y croire ! Croire en la beauté du monde » malgré tout.

Nancy Huston
Reine du réel
Nil
Tirage: 12 000 ex.
Prix: 16 € ; 176 p.
ISBN: 9782378911089

Les dernières
actualités