Nastassja Martin, lauréate du prix François Sommer 2020 | Livres Hebdo

Par Isabel Contreras, le 27.01.2020 à 07h55 (mis à jour le 27.01.2020 à 08h14) Proclamation

Nastassja Martin, lauréate du prix François Sommer 2020

La lauréate du prix François Sommer 2020 - Photo PHILIPPE BRETELLE

L'anthropologue a été récompensée pour son récit Croire aux fauves, paru en octobre chez Verticales.

Le prix François Sommer 2020 a été attribué, vendredi 24 janvier, à Nastassja Martin pour Croire aux fauves, paru en octobre chez Verticales.

L'anthropologue raconte comment elle a été attaquée par un ours dans les montagnes du Kamtchatka. Défigurée, elle subit de nombreuses opérations, en Russie et en France. Malgré les épreuves, elle présente cet événement comme une rencontre qui lui a permis d'approfondir ses réflexions anthropologiques et son attachement aux peuples arctiques qu'elle étudie.

Le jury a défendu dans un communiqué "une réflexion profonde sur l'altérité et la métamorphose à partir de sa rencontre violente avec un ours et du récit de sa renaissance".

Créée en 1980, le prix François Sommer récompense un roman ou un essai de l’année, qui explore l’histoire de la chasse et les relations de l’homme à la nature. Il est doté de 15000 euros. 

Cette année, la présidence d'honneur a été assurée par l'avocat écrivain François Sureau. Le jury, présidé par l'écrivain Xavier Patier, réunit Claude d’Anthenaise, conservateur général du patrimoine, Jean-Luc Chapin, photographe, Nicolas Chaudun, écrivain, Colette Kerber, libraire, Alain Finkelkraut, lauréat 2019 pour son ouvrage Des animaux et des hommes (Stock), Catherine Pégard, présidente de l’Etablissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles, Philippe Salvadori, historien, Anne Simon, spécialiste de littérature (XXe-XXIe siècles) CNRS-EHESS – Master Gouvernance de la transition écologie et sociétés (AgroParisTech/Paris Saclay) avec les étudiantes, Anne-Gaëlle Beurier et Léo Lebègue.
close

S’abonner à #La Lettre