Meilleures ventes de la semaine

Nicolas Mathieu, toujours en posts

Le ciel ouvert - Photo Actes Sud

Nicolas Mathieu, toujours en posts

Avec Le ciel ouvert (Actes Sud), le Goncourt 2018 se hisse directement à la 7ᵉ place du classement GKF/Livres Hebdo de la semaine, toutes catégories confondues.

J’achète l’article 1.5 €

Par Éric Dupuy,
Créé le 22.02.2024 à 07h33 ,
Mis à jour le 22.02.2024 à 18h50

Nicolas Mathieu publie beaucoup. Enfin, surtout sur Instagram. Le lauréat du Goncourt 2018, auteur de trois romans en huit ans et d'une douzaine d'ouvrages en dix, y commente l'actualité avec une plume acérée. À voir son compte sur le réseau social, qui a gagné 10 % d'abonnés depuis la parution de son dernier ouvrage chez Actes Sud, Le ciel ouvert, (7ᵉ du classement GFK/Livres Hebdo toutes catégories confondues) le 7 février, il semblerait qu'une grande majorité des 127 000 internautes qui le suivent s'intéressent particulièrement à sa poésie en prose.

Celle qu'on retrouve dans les pages de ce nouveau recueil est d'ailleurs parue d'abord... sur Instagram ! Ces micro-fictions, publiées au fil des années sur la plateforme, dessinent le visage « d'un amour fou, donnant à voir un monde de coïncidences, d'analogies et de banalités transformées en trésors : les villes entrevues, les rencontres et les commencements, le désespoir et les joies, les saisons, les matins au lit et les dîners avortés, les gueules de bois et l'attente ». À l'occasion de leur publication papier, ces instants de vie s'accompagnent des dessins d'Aline Zalko, artiste à qui l'on doit déjà plusieurs belles couvertures, dont celle de la récente réédition de Bonjour tristesse de Françoise Sagan (Julliard), ou encore de Nos absentes de Laurène Daycard (paru l'an dernier au Seuil). Tiré à 70 000 exemplaires, Le ciel ouvert a déjà largement dépassé la barre des 5 000 ventes.

Lire et dire sur Instagram

L'auteur de Connemara (Actes Sud), l'un des romans les plus en vue de 2022, continue de faire mouche en mode hybride. Déjà, l'été dernier, il avait usé de sa notoriété bien réelle dans le monde virtuel pour concevoir rapidement un ouvrage en réaction à l'interdiction de la vente aux mineurs du roman Bien trop petit de Manu Causse, publié chez Thierry Magnier. Appelant les anonymes à écrire sur la manière dont la littérature leur a ouvert la voie de l'amour à l'adolescence, il a préfacé l'ouvrage, paru en octobre 2023 chez Thierry Magnier sous le titre Lire et dire le désir, qui s'est écoulé à près de 2 000 exemplaires. Un geste cohérent pour Nicolas Mathieu, qui confiait à Livres Hebdo en 2022 : « Le réel, ça n'existe pas, mais on peut essayer de le rendre le plus partageable possible. » 

Meilleures ventes de la semaine du 12 au 18 février

Les dernières
actualités