Meilleures ventes

Pandémie, balade estivale et phénomènes dans les meilleures ventes

Laetitia Colombani - Photo CÉLINE NIESZAWER/GRASSET

Pandémie, balade estivale et phénomènes dans les meilleures ventes

Le top 20 des meilleures ventes hebdomadaires GfK/Livres Hebdo reste soumis aux cahiers de vacances, mangas et bandes dessinées. Très peu de nouveautés sont à signaler aux rayons fiction, BD et poche. Le changement s’est traduit dans le top 50 non fiction avec l’arrivée d’ouvrages sur la pandémie ou sur le voyage et la rencontre.

J’achète l’article 1.50 €

Par Dahlia Girgis,
Créé le 15.07.2021 à 15h36,
Mis à jour le 15.07.2021 à 16h00

La série Dragon Ball super, Vol. 14 d’Akira Toriyama (Glénat) fait une entrée remarquée à la première place du top 20 des meilleures ventes hebdomadaires GfK/Livres Hebdo. Il déclasse le manga My hero academia, vol. 29 de Kohei Horikoshi (Ki-oon) qui se retrouve 3e. Le podium est complété par Nathan Vacances, CP vers le CE1, 6-7 ans : toutes les matières de Véronique Calle.

Le reste du palmarès est toujours assujetti aux cahiers de vacances, les mangas et la bande dessinée. L’éditeur BD Jungle intègre le classement avec Les filles au chocolat et Mistinguette Vol. 1 qui débarquent respectivement aux 13e et 15e places. Les chroniques de Bridgerton de Julia Quinn (J’ai lu) se distinguent avec leur entrée à la 14e position. Autrement, Virginie Grimaldi (16e) et Guillaume Musso (20e) résistent dans ce segment avec Et que ne durent que les moments doux et La vie est un roman, parus au Livre de poche.

Top 50 fiction

Le podium est toujours dominé par Le cerf-volant de Laetitia Colombani (Grasset). Le prix Goncourt 2020 L’anomalie d’Hervé Le Tellier (Gallimard) atteint la 2e place du classement. More Grey d’E. L. James (Lattes) est déclassé de sa 3e position par Le serpent majuscule de Pierre Lemaitre (Albin Michel).

Seules trois nouveautés font leur apparition. L’espion français de Cédric Bannel (Robert Laffont) s’impose au 25e rang, suivi de Didier Van Cauwelaert avec Le pouvoir des animaux (Albin Michel). Ce dernier grimpe de 26 places dans ce segment. Plus loin, Autobiographie d’un poulpe : et autres récits d’anticipation de Vinciane Despret (Actes Sud) intègre de justesse le classement à la 47e place.

Top 50 non-fiction

Plusieurs ouvrages font leur entrée dans le palmarès. Parmi eux, deux font écho au Covid-19 : La fabrique des pandémies : préserver la biodiversité, un impératif pour la santé planétaire de Marie-Monique Robin publié à La Découverte (7e) et Décidément, ils n’ont toujours rien compris ! de Christian Perronne paru chez Albin Michel (48e). Dans un esprit de voyage et de rencontre, Envoyé un peu spécial du journaliste Julien Blanc-Gras (Stock) arrive au 20e rang et Le chemin des estives : récit de Charles Wright (Flammarion) se positionne 43e.

Sur le podium, le centenaire Edgar Morin (Leçons d’un siècle de vie, Denoël) regagne sa place en tête du classement, au détriment de Sylvain Tesson (Un été avec Rimbaud, Les Équateurs). Delphine Horvilleur conserve sa 3e place avec Vivre avec nos morts (Grasset). L’écrivaine est suivie par l’ex-journaliste Anne Sinclair pour Passé composé (Grasset). Ce top 5 est complété par la montée de 19 rangs d’Axel Khan. L’ancien président de la Ligue nationale contre le cancer, décédé la semaine dernière, avait publié chez Stock Et le bien dans tout ça ?

Le 55e numéro de la revue XXI parvient à la 35e place. Des âmes et des saisons : psycho-écologie de Boris Cyrulnik (Odile Jacob) fait de justesse son entrée à la 50e position.

Top 20 poches

Une unique entrée est à signaler. Il s’agit de Michel Bussi, qui sort Miguel Ruiz du classement pour intégrer in extremis la 20e place avec Au soleil redouté (Pocket). Le reste du segment change peu, voire pas du tout pour le top 5. Virginie Grimaldi triomphe (Et que ne durent que les moments doux, Le Livre de poche), suivie par Guillaume Musso (La vie est un roman, Le livre de poche), Leïla Slimani (La guerre, la guerre, la guerre : le pays des autres, Gallimard Folio), Marc Levy (C’est arrivé la nuit, Pocket) et Franck Thilliez (Il était deux fois, Pocket).

Top 20 BD

L’éditeur Jungle fait une belle entrée sur le podium avec Les filles au chocolat (1er) et Mistinguette, Vol. 1 (2e). Les deux bandes dessinées détrônent Titeuf, Vol. 17 de Zep (Glénat) et Les cahiers d’Esther, Vol. 6 de Riad Sattouf (Allary) qui arrivent respectivement 3e et 4e.

La série Mortelle Adèle de Mr Tan avec Miss Prickly ou Diane Le Feyer est, comme plusieurs semaines, maîtresse de ce segment avec plus de la moitié des entrées. René Goscinny s’impose tout de même au 7e rang avec Idéfix et les irréductibles, Vol. 1, Pas de quartier pour le latin ! (Albert René) ainsi que Dooms avec Pierres du cauchemar (Glénat), arrivé 14e.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités