Paris parie sur la librairie le 2 juillet | Livres Hebdo

Par Clarisse Normand, le 29.05.2015 Animation

Paris parie sur la librairie le 2 juillet

L’Arbre à lettres à Bastille participera le 2 juillet, avec 80 autres librairies parisiennes, à la première édition de la manifestation. - Photo OLIVIER DION

Faites le pari des libraires ! Telle est l’invitation pour le lancement auprès du public de la première édition d’une fête de la librairie prévue le 2 juillet dans la capitale. Initiée par la Ville de Paris, en concertation avec l’association Paris Librairies qui en assure l’organisation, l’opération est ouverte à tous les libraires indépendants parisiens et compte déjà 80 participants. Ces derniers sont invités à proposer, à partir de 16 h et jusqu’à minuit s’ils le souhaitent, un programme d’animations de leur choix (rencontres, lectures, concerts). Pour donner une cohérence à l’ensemble, une thématique a été définie pour cette première édition autour de la liberté. Programmée juste avant les départs en vacances, à un moment propice aux achats de livres, la manifestation permettra aux libraires de faire valoir leurs compétences en conseil. Comme l’explique Bruno Julliard, premier adjoint à la mairie de Paris, responsable de la culture, "il s’agit de rendre visibles, de manière valorisante et décalée, les librairies afin de leur amener un nouveau vivier de clients". Pour soutenir l’événement, la Ville a décidé de prendre en charge la communication avec une importante campagne d’affichage qui commencera le 20 juin, et a accordé à Paris Librairies, pour l’organisation, une subvention supplémentaire de 10 000 euros. Si les libraires peuvent proposer des animations jusque tard dans la soirée, ils ont en revanche tenu à éviter que l’opération soit conçue comme un événement essentiellement nocturne, à l’instar de ce qui existe dans certains départements (dont le Doubs et le Jura), ou comme en 2005 dans le cadre de Lire en fête.

Bien accueillie par la profession, la manifestation a vocation à devenir annuelle et à s’enrichir progressivement : Bruno Julliard évoque déjà des réflexions de travail avec les établissements scolaires pour toucher davantage les jeunes. Mais surtout, elle s’inscrit dans le cadre d’un plan de soutien aux libraires défini par la maire de Paris, Anne Hidalgo. Celui-là intègre notamment une extension du dispositif foncier passant par la Semaest pour les aider à trouver des baux parisiens à leur portée, ainsi qu’une révision des modalités d’acquisitions des ouvrages destinés aux écoles et aux bibliothèques afin de leur faciliter l’accès à ces marchés. Clarisse Normand

Thématique

Auteurs cités (2)

close

S’abonner à #La Lettre