Mouvement social

Passe sanitaire en bibliothèques : des grèves disséminées dans toute la France

DR

Passe sanitaire en bibliothèques : des grèves disséminées dans toute la France

Depuis le 30 septembre, les 12-17 ans doivent présenter un passe sanitaire pour entrer dans les bibliothèques. Des grèves ont eu lieu le lendemain dans toute la France.

J’achète l’article 1.5 €

Par Fanny Guyomard ,
Créé le 02.10.2021 à 17h00

Des médiathèques fermées à Montpellier, Chambéry, Saint-Nazaire, Guingamp, Poitiers, le bassin d’Aurillac, Sète, Rouen, le Havre, Romainville…« Non au passe en bibliothèque », « Pour un accès libre au savoir », « Pour une médiathèque accessible à tous », verbalisaient les pancartes brandies ce vendredi 1er octobre, lors d’un appel national à la grève. Leur grief : que les médiathèque municipales ne puisse accueillir que les usagers avec un passe sanitaire. Depuis la veille, cette obligation s’étend aux adolescents.

Paris-Brest

A Paris, pas de données sur le nombre d’agents mobilisés, mais sur le nombre de bibliothèques fermées (cinq), partiellement ouvertes (deux) et aux horaires perturbés (six). À Grenoble, sept bibliothèques sur douze ont gardé leurs portes closes, selon France bleu.

A Brest, les grévistes de Brest jouent aussi la durée, comme l’explique Fanny Viale, de Sud Collectivités territoriales : « Ne voulant pas épuiser les collègues, après quatre grèves et mobilisations en septembre contre le passe en bibliothèque (qui a rassemblé une cinquantaine de bibliothécaires et usagers à chaque fois), nous avons choisi de maintenir le rythme d'une grève par semaine. »

Comme à Lyon et Villeurbanne, où « au maximum une cinquantaine de personnes » étaient présentes au rassemblement de vendredi, rapporte Thomas Renoud-Grappin, représentant du syndicat SUD à Lyon. « On est mobilisés depuis six semaines sur cette question et on a fait un rassemblement par semaine depuis mi-août », contextualise-t-il.

Soutiens officiels

Aussi, les exécutifs de ces deux villes ont décidé de ne pas demander le passe sanitaire aux 12-17 ans, selon une certaine interprétation du décret du 7 août, qui fait une exception aux « personnes accédant à ces établissements pour des motifs professionnels ou à des fins de recherche ». Or, la loi a pour principe l’obligation scolaire des 12-16 ans et l’obligation de formation pour les 16-18. Quant aux majeurs, les bibliothécaires leur demandent de présenter leur carte étudiante.

Vendredi 1er octobre, la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian et la présidente de la métropole Pia Imbs adressaient une lettre à la ministre de la Culture Roselyne Bachelot pour ne plus contrôler le passe à l’entrée des médiathèques. « Outre la faible fréquentation actuelle, le nombre de refus à l’entrée atteint 10 à 15% le plus souvent, voire même jusqu’au tiers des entrées à certains moments de la journée ou dans certaines médiathèques. L’élargissement du contrôle aux 12-17 ans prévu ce jour devrait encore accentuer cette situation. Ces mesures entraînent également des difficultés de fonctionnement », développent-elles.

Sur la plateforme change.org, la pétition « pour une bibliothèque accessible à tous » s’approche des 6300 signataires.

Les dernières
actualités