Payot débarque à Morges | Livres Hebdo

Payot ouvre le samedi 13 janvier, un nouveau magasin à Morges, dans le canton de Vaud, en Suisse. - Photo PAYOT

Première chaîne de librairies en Suisse romande, Payot doit ouvrir samedi 13 janvier les portes d’un nouveau magasin à Morges, dans le canton de Vaud.

Ce douzième point de vente de l’enseigne se positionne comme "une librairie de proximité avec une offre généraliste de plus de 20 000 références, tous rayons confondus", explique Pascal Vandenberghe, directeur général de Payot. Aménagé selon un concept inauguré en 2014 à Genève, le nouvel établissement, qui emploie cinq salariés, succède à La Librairie de Sylviane Friederich, fermée depuis le 23 décembre. Désireuse de prendre sa retraite après quarante ans de bons et loyaux services, la libraire indépendante avait annoncé mi-2017 la cession de son activité à Payot. Fort de la reprise uniquement du stock et du personnel, composé de deux libraires, Payot s’est installé dans une ex-boutique de vêtements de 200 m2 de plain-pied, située Grand-Rue, principale artère commerçante et piétonne du centre-ville. Un emplacement "plus passant", assure Pascal Vandenberghe, pour un local de la même taille que celui de La Librairie de Sylviane Friederich. S’il souhaitait "un espace un peu plus grand que 200 m2", le dirigeant explique : "La reprise du local de La Librairie, qui est adjacent au nôtre, aurait nécessité trop de travaux et coûté trop cher."

Soulignant le fort pouvoir d’achat des habitants de Morges (30 000 âmes avec l’agglomération) et l’absence de concurrence frontale puisque le seul autre point de vente de livres est le grand magasin Manor, il mise sur "un chiffre d’affaires compris entre 1,5 et 2 millions de francs suisses (1,3 à 1,7 million d’euros), soit le double de celui de La Librairie". Cette somme viendra s’ajouter au chiffre d’affaires qu’enregistre déjà l’enseigne avec ses onze librairies qui, en 2017, après un premier semestre plombé par l’impact du taux de change, ont réalisé 70 millions de francs suisses (59 millions d’euros).

Après la création il y a un an de la revue Aimer lire, Payot envisage de lancer au printemps un double prix de littérature francophone et de littérature étrangère. Une façon de remplacer le prix Edelweiss que décernait Payot avec le magazine Edelweiss disparu en 2015.

Parallèlement, le groupe dirigé par Pascal Vandenberghe poursuit le développement de la chaîne Nature & Découvertes en Suisse avec l’ouverture prévue en avril d’un huitième magasin, à Vevey.

Clarisse Normand

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre