Philippe Apeloig: « Trop de gens du texte le manipulent comme des aveugles » | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 06.09.2019 (mis à jour le 09.09.2019 à 10h51) Entretien

Philippe Apeloig: « Trop de gens du texte le manipulent comme des aveugles »

Philippe Apeloig - Photo OLIVIER DION

Rédacteur en chef invité de ce numéro de Livres Hebdo dédié au « design », le graphiste et typographe Philippe Apeloig explique comment le beau doit entrer dans la réflexion de chaque professionnel du livre. _ Propos recueillis par

Livres Hebdo : Quel rapport entretenez-vous avec le livre ?

Philippe Apeloig :J'ai un rapport très intimiste au livre. Certains ouvrages d'art ou de design m'accompagnent depuis toujours. J'ai besoin de les avoir à portée de main. J'ai du respect pour eux, je les manipule avec soin, ne les annote pas, ne les écorne pas. J'ai de la peine quand la lumière altère les couleurs ou quand les pages s

Lire la suite (11 820 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Thématiques

Auteurs cités (2)

close

S’abonner à #La Lettre