Amazon

Philippe Lemoine: « Le délai de livraison des librairies peut atteindre dix jours, contre 24h pour Amazon. »

Philippe Lemoine - Photo LA FONDERIE, AGENCE NUMÉRIQUE ÎLE DE FRANCE

Philippe Lemoine: « Le délai de livraison des librairies peut atteindre dix jours, contre 24h pour Amazon. »

Le PDG de LaSer, en charge d’un rapport pour Bercy sur la transformation numérique de l’économie française, livre ses premières conclusions dans Libération du 7 juillet. Pour lui, face à une loi anti-Amazon "facilement contournable", les librairies doivent réduire leurs délais de livraison.

J’achète l’article 1.50 €

Par Manon Quinti,
Créé le 08.07.2014 à 18h42,
Mis à jour le 09.07.2014 à 13h38

Des grands acteurs nationaux qui "réclament une approche protectionniste des pouvoirs publics". Un "manque de confiance en nous" qui renforce les grandes firmes américaines, parmi lesquelles Amazon. Voici les premières conclusions que livre Philippe Lemoine dans le quotidien Libération du 7 juillet. Ce chef d’entreprise rendra en septembre son rapport sur la transformation numérique de l’économie française commandé par le ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie pour lequel les libraires n'auraient pas été interrogés. 

A 64 ans, Philippe Lemoine apparaît cependant comme un expert des questions numériques : il est P-DG de LaSer, une société européenne de services innovants détenue à parité par le groupe Galeries Lafayette et BNP Paribas, vice-président de la commission innovation du Medef, président de la Fondation Internet Nouvelle Génération (FING) et membre de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL).
 
Les mesures législatives et fiscales, souvent "pas la bonne réponse"
 
Dans cette interview, il souligne le "manque de déficit de pensée utopiste" des Français, alors qu’il existe dans le pays "une génération d’entreprises créées par des gens plus jeunes, qui ont intégré l’importance du numérique". Philippe Lemoine indique qu’il proposera "des mesures législatives et fiscales, mais pas seulement, car souvent ce n’est pas la bonne réponse".
 
Ainsi, pour l’expert, "la loi anti-Amazon a été longue à accoucher et elle est facilement contournable : il suffira de demander un centime au client. En revanche, le délai de livraison des librairies peut atteindre dix jours, contre 24h pour Amazon. Ce n’est plus possible." Le rapporteur envisage de proposer un "plan « livre express » pour aider les librairies à améliorer leur logistique", avec la collaboration des sept prestataires existants pour le transport.
Dans la réalité, les délais de distribution peuvent atteindre 10 jours mais la plupart des distributeurs garantissent désormais une livraison en 48 heures maximum, notamment Hachette.
 
Petite bibliographie
  • Les technologies de l’information enjeu stratégique pour la modernisation économique et sociale, Rapport au Premier ministre (Pierre Mauroy) (La Documentation Française, 1983)
  • La Nouvelle Origine (Éditions Nouveaux Débats Publics, 2007)
Sous le pseudonyme de Jean-Philippe Faivret :
  • Les dégâts du progrès, avec Jean-Louis Missika, Dominique Wolton et la CFDT (Seuil, 1978)
  • Le tertiaire éclaté, avec Jean-Louis Missika, Dominique Wolton et la CFDT (Seuil, 1980)
  • L’illusion écologique, avec Jean-Louis Missika et Dominique Wolton (Seuil, 1981)

Commentaires (3)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
y

yves

il y a 6 ans à 07 h 37

En tant qu'ancien libraire (salué dans vos colonnes à plusieurs reprises lors de mon combat contre une chaîne de casinos qui m'a expulsé à l'époque) je suis resté un lecteur assidu dans le domaine littéraire, côtoyant encore les éditeurs et quelques rares libraires de province, vivant hélas maintenant loin de Paris. Une bonne librairie est un endroit précieux et irremplaçable, à la fois pour le plaisir de consulter et souvent d'échanger avec le libraire des idées, mais quand on se trouve handicapé ou loin de toute bonne librairie, lorsque l'on a besoin très rapidement d'un ouvrage pour des besoins personnels (étude, manuscrits en cours) Amazon répond présent aussitôt, en 24h ! La librairie est victime des circuits de distribution beaucoup trop longs et de remises souvent insuffisantes, donc non motivantes surtout sur de petits ouvrages. Quel libraire vous commandera rapidement un livre à trois euros par exemple ? En règle générale, il s'arrange pour le grouper avec d'autres chez le même distributeur...Les libraires des grandes villes se trouvent avantagés, un petit libraire de petite ville de province est perdu d'avance. En conclusion, la librairie idéale devrait à la fois réunir les qualités de service d'Amazon (rapidité, proximité, prix) et les siennes propres (consultation, conseil, sélection, échange d'idées, contact humain). Plutôt que faire la guerre, ne vaut-il pas mieux tenter de trouver des rapprochements, ou du moins, d'essayer d'apporter des solutions à une catégorie défavorisée ? L'aide du ministère et des sociétés de distribution devient urgente !


p

Patrick

il y a 6 ans à 18 h 46

Cela existe déjà cher ami des livres et des libraires, c'est le site de libraires regroupés et indépendants, qui vend sue le net avec plus de choix qu'amazon: https://www.leslibraires.fr/ Il suffit d'y aller et de commander!


L

Libre Air

il y a 6 ans à 08 h 55

Bonjour, La logistique des distributeurs et des libraires n'est pas en cause dans cet écart de délai (24 h versus 10 jours), il faut comparer des choses comparables : lorsqu'un site internet propose du 24 heures, c'est qu'il a l'ouvrage en stock dans son entrepôt. L'équivalent en librairie, ce sont les ouvrages DANS la librairie, et là le libraire fait mieux puisque le livre demandé est disponible sans délai (quand on annonce 24H, c'est 24H expédié, pas forcément 24H livré). Le problème, c'est que le livre n'est pas forcément dans la librairie...Les sites internet peuvent stocker des centaines de milliers d'ouvrages à l'unité (sans toujours avoir à en porter le coût financier), ce que ne peut pas faire un libraire physique. Si vous achetez sur internet un livre qui n'est pas stocké, on vous annonce alors un délai allant de un à plusieurs semaines suivant le distributeur, absolument équivalent à celui de la commande-client en librairie. Pour obtenir du 24 heures, le livre DOIT être stocké par celui qui expédie au client final : les sites internet l'ont bien compris. Par ailleurs, concernant la loi sur les frais de port, "mettre les frais de port à un centime" ne permet pas de contourner la loi : cette loi a pour but de ne plus permettre le cumul des 5% ET de la gratuité des frais. Cela sera le cas puisque les 5% sont désormais interdits. Quant à savoir si cela servira à ramener des clients vers la librairie physique, c'est une autre histoire... Bonne journée.


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités