Essai/France 15 mai Trinh Xuan Thuan

Poussières d'étoiles

La toute première image d'un trou noir, obtenue en avril à partir de l'Event Horizon Telescope. - Photo NASA/EVENT HORIZON

Poussières d'étoiles

Trinh Xuan Thuan retrace l'histoire de l'astronomie en montrant comment elle est passée du sacré au profane sans perdre son mystère.

J’achète l’article 1.5 €

Par Laurent Lemire,
Créé le 03.05.2019 à 00h00,
Mis à jour le 02.05.2019 à 22h19

Cela ressemblait à un étrange donut sidéral, situé à 53 millions d'années-lumière, dans la galaxie géante M87. Il s'agissait de la première image d'un trou noir divulguée le 10 avril dernier par un consortium d'astronomes. Nul doute que Trinh Xuan Thuan devait se réjouir de la beauté de cet invisible rendu visible. Car ce trou noir est en lui-même une singularité. Ce corps tellement massif que même la lumière ne peut s'en échapper a été mathématiquement démontré en 1916. Cette découverte fascinante des « prisons de lumière » fait évidemment partie des phénomènes retenus par l'astrophysicien dans son Vertige du cosmos. Car on ne peut qu'être étourdis par les prouesses de cette nature qui réserve autant de surprises.

Qui n'a jamais levé les yeux vers le ciel, qui n'a jamais été émerveillé par la voûte céleste une nuit d'été, qui n'a jamais éprouvé la sensation de n'être, ne serait-ce qu'un instant, qu'une poussière d'étoiles ? T. X. T. s'adresse à tous ceux-là dans son histoire de l'astronomie pour les rêveurs. Car il faut bien rêver aussi pour imaginer l'immensité qui nous entoure. Imaginer, c'est déjà comprendre par anticipation. Ce sont les fameuses expériences de pensée d'Einstein lorsqu'il envisage un déplacement à la vitesse de la lumière pour expliquer la relativité. T. X. T. fait de même en rapportant certains moments de l'histoire de l'astronomie.

Il explique, toujours avec cette clarté et ce bon sens qui le caractérise, les idées sur l'espace et le temps, et comment nous sommes passés du sacré qui motivait les premiers observateurs de l'Antiquité au profane des chercheurs bardés d'ordinateurs sans que pour autant le mystère disparaisse. A Stonehenge, Abou-Simbel ou Babylone, on étudiait le ciel pour y lire le destin des pays et des hommes. Avec les étoiles, le temps est apparu, puis le calendrier. Enfin, les Grecs inventèrent la cosmologie perfectionnée par Newton, puis révolutionnée par Einstein qui a tout remis à plat ou plutôt en mouvement.

L'auteur deLa mélodie secrètesuit la frise chronologique de l'histoire des sciences jusqu'aux théories les plus récentes sur les « multivers »-des univers parallèles jamais démontrés-avec une conviction chevillée au corps. « L'homme est l'enfant des étoiles et l'univers a été réglé de façon extrêmement précise dès son début pour permettre notre apparition. » Mais réglé par qui ? C'est là que nous quittons le champ de la science pour celui de la spiritualité. Ce scientifique n'a jamais caché sa proximité avec le taoïsme. Il n'est d'ailleurs pas éloigné d'Einstein qui considérait que « la science sans religion est boiteuse ; la religion sans la science est aveugle ». Ce grand voyage illustré raconte comment on passe du mythe à la science avec l'idée d'une étroite symbiose entre l'homme et le cosmos. « Si l'univers est tel qu'il est, c'est pour permettre l'apparition de l'homme et de sa conscience, c'est pour rendre possible l'émergence d'un observateur capable d'admirer la beauté et l'harmonie de l'univers, de se poser des questions sur lui, de le comprendre et de lui donner un sens. »

Xuan Thuan Trinh
Vertige du cosmos
Flammarion
Tirage: 15 000 ex.
Prix: 21,90 euros ; 448 p.
ISBN: 9782081408548

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités