Bibliothèques

Près de 140 participants au congrès de l'ADBDP

Le démographe Hervé Le Bras, directeur d'étude à l'EHESS, ouvre le bal aux journées de l'ADBDP de Brest. - Photo VÉRONIQUE HEURTEMATTE

Près de 140 participants au congrès de l'ADBDP

Les 29es journées d'étude de l'Association des directeurs de bibliothèques départementales de prêt, qui se tiennent à Brest du 28 au 30 septembre, sont consacrées cette année à la réforme territoriale.
 

J’achète l’article 1.50 €

Par Véronique Heurtematte,
à Brest,
Créé le 28.09.2015 à 17h15,
Mis à jour le 28.09.2015 à 18h00

Près de 140 participants ont fait le déplacement à Brest pour les 29es journées d'étude de l'ADBDP (Association des directeurs de bibliothèques départementales de prêt) qui se déroulent du 28 au 30 septembre sur le thème "Culture, bibliothèque et recomposition des territoires".
 
"La notion de territoire est ce qui nous lie le plus, qu'on travaille dans une petit département ou un grand, rural ou urbanisé", a souligné Mélanie Villenet-Hamel, présidente de l'ADBDP. "Il est essentiel que nous réfléchissions à la manière dont les bibliothèques départementales peuvent et doivent se positionner dans le cadre des mutations territoriales.
 
Faisant allusion à la déclaration de Marylise Lebranchu qui s'interrogeait récemment sur la pertinence de construire encore des bibliothèques, provoquant le mécontentement de la communauté professionnelle, Bruno Dartiguenave, conseiller livre et lecture à la DRAC Bretagne, a réaffirmé le rôle fondamental de ces équipements : "Les bibliothèques départementales se sont, dès leur création, posé la question de l'aménagement des territoires, ont expérimenté de nouvelles formes de collaboration entre les différents partenaires en milieu rural. Elles se sont dès le départ interrogé sur l'évolution de leurs missions qu'elles savaient pouvoir être transitoires", a-t-il affirmé.
 
A l'issue de sa conférence inaugurale intitulée "Les inégalités entre les hommes sont-elles solubles dans l'égalité des territoires ?" qui a fourni des éléments très détaillés sur la composition sociologique des territoires, le démographe Hervé Le Bras, directeur d'étude à l'EHESS, a vertement critiqué le projet de fusion des régions. "C'est l'exemple même de tout ce qu'il ne faut pas faire en politique", a lancé le chercheur, mettant en doute les méthodes utilisées et l'évaluation des économies escomptées qui a été faite.

La culture est un vecteur primordial pour comprendre le monde qui nous entoure dans sa complexité. Eric Fottorino

L'après-midi du lundi a été consacrée à une réflexion collective intitulée "après Charlie..." sur le rôle des bibliothèques dans la société française quelques mois après l'attentat meurtrier au siège du journal.

Elle était introduite par une table ronde réunissant l'écrivain et journaliste Eric Fottorino, Jean-Luc Gautier-Gentès, inspecteur général des bibliothèques et Alain Duperrier, directeur de la bibliothèque départementale de la Gironde. "La culture est un vecteur primordial pour comprendre le monde qui nous entoure dans sa complexité”, a souligné Eric Fottorino. “Il existe aujourd'hui une menace d'ignorance, ce qui est paradoxal au moment où on est bombardé de millions d'informations. Il faut réfléchir à comment fabriquer des têtes bien faites et non des têtes bien pleines."

Jean-Luc Gautier-Gentès, qui a annoncé la préparation d'un rapport de l'inspection générale des bibliothèques sur le thème "Bibliothèques et laïcité", a invité les bibliothèques départementales à travailler plus étroitement avec les opérateurs sociaux, même si "ce n'est pas facile de trouver la bonne manière de faire du social quand on est un établissement culturel".
 
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités