Promotion du livre de Marlène Schiappa: la Cnil conclut à "une erreur commise de bonne foi" | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 20.08.2018 à 15h31 (mis à jour le 20.08.2018 à 16h43) Politique

Promotion du livre de Marlène Schiappa: la Cnil conclut à "une erreur commise de bonne foi"

Marlène Schiappa - Photo DR

La Commission nationale de l’informatique et des libertés a décidé de ne pas donner suite à la plainte de l’association Anticor qui contestait l’utilisation du ficher presse par le cabinet du secrétariat d’Etat pour la promotion du livre de Marlène Schiappa.

Dans une lettre du 7 août rendue publique par l’association Anticor, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a conclu qu’elle ne donnerait pas suite à la plainte concernant l’utilisation du fichier presse par le cabinet de Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes. Pour la commission, il s’agit d’une erreur "commise de bonne foi" qui reste "isolé[e]".

Le 22 mai 2018, le cabinet du secrétariat d’Etat avait envoyé une invitation aux journalistes de ce fichier pour une dédicace dans le cadre de la promotion du livre Si souvent éloignée de vous: lettres à mes filles (Stock) de Marlène Schiappa. Le 27 mai, l’association Anticor s’indignait d’un "détournement de finalité de fichier" et saisissait le Premier ministre et la Cnil.
 
Par ailleurs, le Premier ministre, Edouard Philippe, avait reconnu "une erreur humaine" et assuré un réexamen des procédures d’utilisation du fichier des contacts presse. "Tout envoi par le service de presse est désormais doublement validé par la hiérarchie du cabinet", avait-il précisé dans une lettre diffusée par l’association le 2 août.
close

S’abonner à #La Lettre