Édition

Qui est Point d’orgue, la maison d’édition lancée par La République en marche ?

Photo DR

Qui est Point d’orgue, la maison d’édition lancée par La République en marche ?

Officiellement lancé en septembre prochain, Point d’orgue, financé par le parti de la majorité présidentielle, compte publier une cinquantaine d’ouvrages avant les élections de juin 2022. Entre statut associatif, éditeurs bénévoles et ouvrages au format "iPhone", présentation d’une maison pas comme les autres.

J’achète l’article 1.50 €

Par Pierre Georges,
Créé le 07.07.2021 à 15h28,
Mis à jour le 07.07.2021 à 16h00

"Nourrir le débat politique autour du progressisme et de la majorité présidentielle" : voilà comment Bruno Bonnell, député de La République en marche du Rhône, présente le nouveau bébé de son parti, les éditions Point d’orgue. Lancée discrètement à la fin de mai 2021 avec un site internet et la publication de six ouvrages, la maison, qui prend la forme d’une association, est actuellement en phase de rodage et sera officiellement lancée le 26 septembre.

"Une plateforme d’expression indépendante"

"L’association a pour objectif de publier des réflexions sur tous les thèmes et sous une forme physique ou digitale. On reproche à notre parti de ne pas avoir de colonne vertébrale idéologique, et par essence il n’en a pas, étant un rassemblement d’idées de tous horizons", explique Bruno Bonnell, qui préside par ailleurs l’association Point d’orgue. "Notre maison d’édition sera donc le reflet de cette idéologie plus impressionniste que rigide", résume-t-il.

Au catalogue de cette "plateforme de débat", dont le lancement est soutenu financièrement par le bureau national de LREM : des essais de réflexions sur des thèmes aussi divers que le cannabis, la robotique, le financement des entreprises par les femmes, la gestion des forêts, la transformation du monde du travail… ou encore un document de Richard Ferrand sur les régions. Avec comme buts : publier une cinquantaine d’ouvrages avant les élections de juin 2022 et devenir indépendant financièrement d’ici deux ans. "L’idée n’est pas d’en faire les éditions de LREM, mais bien une plateforme d’expression citoyenne indépendante. Car les partis n’intéressent plus les gens mais les idées les passionnent", analyse Bruno Bonnell. Voilà pour le fond.

Éditrices bénévoles et abonnement numérique

Sur la forme, la maison compte bien surprendre. Pour l’instant, l’association ne compte qu’une salariée ainsi que trois éditrices, toutes bénévoles. Tout le reste de son fonctionnement est pour le moment sous-traité, de la gestion du site web et des commandes jusqu’à la distribution des ouvrages. Sur ce point, des discussions sont en cours avec des diffuseurs-distributeurs. Seuls les "ouvrages à potentiel" se retrouveront sur les tables des libraires. Ce sera notamment le cas d’un livre qui sera publié à la mi-octobre par "un auteur connu" et qui bénéficiera "d’un lancement spectaculaire", d’après la direction de Point d’orgue.

Autre originalité : tous les ouvrages seront disponibles en ligne dans un format numérique éditable. Et Point d’orgue veut aller plus loin en proposant un abonnement mensuel qui donnera accès à l’intégralité du catalogue numérique pour un prix qui devrait tourner autour des 3 ou 4 euros par mois. Enfin, le format des livres physiques sera aussi un laboratoire d’idées. Si certains essais seront publiés en poche, d’autres bénéficieront d’un format "iPhone", "très réduit, glissable dans la poche d’une chemise, de la taille d’un smartphone", d’après Bruno Bonnell. "Nous voulons tester beaucoup de choses, et encourager les gens qui ont des idées à se faire publier chez nous. Nous sommes ouverts à tous !", conclut-il.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités