Rachat d’Editis : l’Autorité de la concurrence donne son feu vert | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 03.01.2019 à 14h19 (mis à jour le 03.01.2019 à 17h25) édition

Rachat d’Editis : l’Autorité de la concurrence donne son feu vert

Le stand Editis, Groupe Planeta, à Livre Paris 2018. - Photo OLIVIER DION

L’Autorité de la concurrence a autorisé sans condition, le 2 janvier, l’acquisition du groupe d’édition Editis par Vivendi.

L’Autorité de la concurrence a annoncé, le 2 janvier, autoriser l’acquisition sans conditions d'Editis par le géant des médias Vivendi, qui a racheté le deuxième groupe français de l’édition, propriétaire d’une quarantaine de marques dont Robert Laffont et Nathan, au groupe espagnol Planeta le 30 novembre 2018 pour 900 millions d’euros.
 
Après avoir "pris en compte les parts de marché respectives des parties, l'organisation des marchés concernés, la pression concurrentielle exercée par les concurrents et le contre-pouvoir de certains clients", le gendarme de la concurrence a constaté que cette reprise "n'aura pas pour effet de réduire la concurrence sur les nombreux marchés du secteur audiovisuel et littéraire examinés". Elle a donc autorisé le rachat sans conditions.
 
L’Autorité indique par ailleurs avoir "analysé pour la première fois les marchés d'adaptation audiovisuelle d'une œuvre littéraire, ainsi que les marchés d'adaptation littéraire d'une œuvre audiovisuelle". Vivendi espère profiter de cette acquisition pour doper ses branches dédiées au cinéma et aux jeux vidéo grâce à la matière première fournie par la production d’Editis.
 
En 2017, Editis a généré un chiffre d’affaires d’environ 750 millions d’euros, quand Vivendi a engrangé plus de 12 milliards d’euros sur la même période.
 
close

S’abonner à #La Lettre