Outre-mer

Réouverture possible pour les librairies dans les centres commerciaux

Fnac du Forum des Halles, à Paris - Photo OLIVIER DION

Réouverture possible pour les librairies dans les centres commerciaux

Suite à un décret du 16 avril, les librairies situées dans les centres commerciaux dans les collectivités d'Outre-mer peuvent techniquement rouvrir, même si l'achalandage ne sera pas forcément au rendez-vous.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 19.04.2021 à 15h03,
Mis à jour le 20.04.2021 à 12h16

[Mise à jour le 20 avril/Erratum] Le décret n° 2021-455, article 1, 3e partie du 16 avril 2021 annonçant la possible réouverture des librairies situées dans les centres commerciaux est en fait limité territorialement, pour préciser ce que nous mentionnions hier. Guillaume Husson, Délégué général du Syndicat de la Librairie Française, explique: "vous avez deux décrets, celui du 16 octobre, abrogé par celui du 29 octobre, qui est celui qui fait référence. Or, dans cette article, les centres commerciaux restent fermés, en considérant l'exception de l'article 72-3 de la Constitution, qui définit les collectivités outre-mer (Martinique, Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Polynésie française, etc.). Par conséquent, cela exclut la Métropole de ce nouveau décret."

Ainsi les commerces de détail de livres et les commerces de détail d'enregistrements musicaux et vidéos intègrent la liste des magasins pouvant ouvrir au sein des centres commerciaux ultra-marins.

Le SLF rappelle que les librairies situées dans un centre commercial sont obligées à la fermeture en Métropole, moyennant des compensations financières de l'Etat: l’accueil du public est interdit dans ces librairies, même pour les retraits de commandes, dès lors qu’elles se situent dans un centre commercial qui excède une certaine surface. Le décret mentionne une surface de référence d’au moins 20000 m2 pour déclencher la fermeture des commerces hors alimentaire au sein des centres commerciaux. Cependant, des décrets préfectoraux ont abaissé ce seuil à 10000 m2.

Depuis fin février, les libraires et les disquaires sont devenus des commerces essentiels. Pourtant les grandes chaînes, comme la Fnac , les Espaces Culturels E. Leclerc ou Furet du Nord/Decitre étaient contraintes de fermer leurs magasins situés dans de grands centres commerciaux.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités