Elections municipales

Résidences d’auteurs et bibliothèques au programme des candidats à Paris

De droite à gauche, Gilles Mentré, (Dati pour Paris), Christophe Girard (Paris en commun), Guillaume Cot (L'Ecologie pour Paris), Florence Berthout (Ensemble pour Paris), Anne Sophie Coppin (Villani, le nouveau Paris), Mathieu Simonet, président de la SGDL et Caroline Broué, modératrice de la rencontre. - Photo HERVÉ HUGUENY

Résidences d’auteurs et bibliothèques au programme des candidats à Paris

Les représentants des principales listes de candidats aux élections municipales à Paris ont présenté leurs propositions pour les auteurs au cours d’un débat organisé par la SGDL.
 

J’achète l’article 1.50 €

Par Hervé Hugueny,
Créé le 26.02.2020 à 17h51,
Mis à jour le 26.02.2020 à 18h02

A un peu plus de deux semaines du premier tour des élections municipales, qui aura lieu le 15 mars, la Société des gens de lettres (SGDL) a réuni le 26 février les représentants des cinq principales listes de candidats à la mairie de Paris pour un débat sur les mesures qu’ils envisagent en faveur des auteurs.
 
Afin de bien situer ce débat, qui a pu dériver vers les politiques culturelles en général ou les préoccupations simplement citoyennes des auteurs présents dans la salle, Mathieu Simonet, président de l’organisation, a listé quatre propositions qu’il souhaite voir prises en compte par l’ensemble des candidats à ces élections, sans se limiter à la capitale : faciliter l’accès au logement pour les auteurs, participer à la rémunération des auteurs lors de rencontres locales, développer les résidences d’auteurs, organiser des ateliers d’écriture dans le cadre des politiques d’éducation artistiques et culturelles.

Résidences d'auteur
 
En se gardant de promettre l’impossible en matière de logement, problème aigu à Paris pour une catégorie professionnelle fragile, les représentants des candidats ont trouvé une certaine unanimité autour de projets de résidences d’auteurs. « Je projette de créer la « Villa Panthéon », une résidence qui permettrait d’accueillir deux auteurs à la mairie du 5e arrondissement » a annoncé Florence Berthout, candidate sur la liste Ensemble pour Paris (Agnès Buzyn, La République en marche), et actuelle maire de cet arrondissement, au cœur de la vie culturelle et intellectuelle de Paris, avec le 6e voisin. L’élue propose même de récupérer l’hôtel d’Albret, qui abrite les services culturels de la mairie centrale, pour en faire une grande résidence d’artistes-auteurs.
 
Anne-Sophie Coppin, candidate à la mairie du 16e arrondissement sur la liste Villani pour Paris, propose de récupérer les nombreuses loges de concierges inoccupées dans les immeubles de l’ouest parisien pour en réserver une partie aux auteurs, en accord avec les copropriétaires. « Nombre de personnes âgées seules disposent aussi de vastes appartements en partie inoccupés, et pourraient aussi éventuellement accueillir des auteurs » suggère-t-elle, risquant une comparaison avec les initiatives caritatives en faveur des réfugiés, ou des jeunes avec l’opération « un, deux, toit ».

Bibliothèques
 
Guillaume Cot, candidat sur la liste de L’Ecologie pour Paris, menée par David Belliard, au-delà du soutien au logement social à Paris, propose de transformer une partie des mairies d’arrondissement en lieux de création, à côté des espaces naturels que constituent les bibliothèques, sans oublier les cafés. Le candidat écologiste a aussi proposé d’ouvrir les bibliothèques comme locaux de réception pour les associations afin d’y attirer de nouveaux publics, l’extension des horaires d’ouverture n’étant pas suffisant pour atteindre cet objectif selon lui.
 
Christophe Girard, maire adjoint chargé de la culture dans l’actuelle municipalité, et candidat sur la liste Paris en commun conduite par Anne Hidalgo, maire de la ville et qui brique un deuxième mandat, a proposé de dresser un inventaire des pratiques, des outils et des équipements culturels, pour mesurer concrètement l’extraordinaire richesse de la cité, en partie méconnue. Il a annoncé le projet de création d’un fond de garantie sociale pour les artistes auteurs, en partenariat avec la SACD.
 
Gilles Mantré, candidat sur la liste Dati pour Paris s’est aussi prononcé pour l’ouverture de ces équipements aux artistes-auteurs, en redonnant du pouvoir aux maires d’arrondissement. Il a également insisté sur le rôle de la SEMAEST, société d’économie mixte de Paris, dans le soutien aux librairies via la reprise de locaux commerciaux et leur mise à disposition avec des loyers compatibles avec cette activité à faible marge.
 
Par ailleurs, dans le cadre de ces élections municipales, Livres Hebdo organise un débat avec Anne Hidalgo le mardi 3 mars de 9 heures à 10 heures, et un autre avec Cédric Villani le 12 mars à la même heure, tous deux en direct sur le compte Facebook du magazine.
 
 
 
 
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités