"Révolution" chinoise pour Emmanuel Macron | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 08.01.2018 à 16h00 (mis à jour le 08.01.2018 à 18h23) Etranger

"Révolution" chinoise pour Emmanuel Macron

Couverture chinoise de "Révolution" d'Emmanuel Macron

Le président de la République effectue sa première visite officielle en Chine du 8 au 10 janvier. Son livre Révolution sort simultanément, avec un tirage important pour un livre politique étranger.

Le président de la République, Emmanuel Macron, est en voyage officiel en Chine depuis le lundi 8 janvier et jusqu'à mercredi. Il s'agit de sa première visite dans l'Empire du milieu depuis qu'il est à l'Elysée. C'est ce même jour que son livre Révolution sera publié en Chine. Il est édité par Hachette-Phoenix Culture Development, filiale commune d’Hachette Livre et du groupe Phœnix, et Sichuan People’s Publishing House, avec un tirage de 50000 exemplaires.

Dans Révolution, à propos de la Chine, Emmanuel Macron écrit qu’elle "est une grande puissance en passe de devenir la première économie de la planète", que l’on "doit changer notre manière de la voir" et qu’elle constitue "une chance" pour nos entreprises plutôt qu'un "péril".

XO éditions avait publié le livre en novembre 2016 (160000 exemplaires). Pocket a publié la version poche en mai dernier, après la victoire de son auteur à l'élection présidentielle (40000 exemplaires). 21 pays ont acquis les droits du livre, qui est déjà mis en vente dans 13 d'entre eux dont l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, les Etats-Unis et le Brésil. Il sortira prochaine en Corée du Sud, au Japon, en Pologne, au Vietnam, en Serbie, au Liban et dans les pays de langue arabe nous indique XO.

Lors d'un discours lundi à Xi'an, ville d'origine du président chinois Xi Jinping, Emmanuel Macron a vanté la culture chinoise, son apport à la société et à la littérature française, faisant référence, entre autres à Marguerite Yourcenar et à Paul Claudel. Il a insisté sur ce dialogue des cultures et des langues: "Faites avec nous du français la première langue au monde en décidant aussi de la parler" a-t-il invoqué. Dans une interview au site French China, il a rappelé que "La culture, l’éducation, la science doivent être centrales dans notre partenariat" avec la Chine.

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre