Rien ne se perd, tout s’adapte

Rien ne se perd, tout s’adapte

Les royaumes du Nord, Stéphane Melchior-Durand et Clément Oubrerie, Gallimard. - Photo Gallimard

Rien ne se perd, tout s’adapte

Romans classiques et contemporains, films, séries, mais aussi Web doc, jeux vidéo ou de plateau, les éditeurs continuent d’étendre le domaine de l’adaptation en bande dessinée.

J’achète l’article 1.5 €

Par Fabrice Piault,
avec Créé le 15.04.2015 à 21h00 ,
Mis à jour le 23.04.2015 à 10h06

Toutes les bonnes idées testées avec succès dans d’autres secteurs éditoriaux méritent aussi un traitement BD, semblent considérer les éditeurs. Du côté classiques, L’Odyssée fait l’objet d’un ambitieux album illustré chez Glénat (novembre). Grégoire Carlé se livre à une adaptation libre mais érudite et référencée de Sophocle avec Philoctète et les femmes (L’Association, septembre). Thierry Murat transpose Le vieil homme et la mer d’Ernest Hemingway (Futuropolis, octobre), et on lira le second volume du Moby Dick de Christophe Chabouté (Vents d’ouest, octobre). Dans Les cauchemars de Lovecraft, Horacio Lalia adapte 18 récits du maître de l’horreur (Glénat, octobre).

Côté romans contemporains, l’Autrichienne Ulli Lust s’empare avec brio de Voix de la nuit de Marcel Beyer (Çà et là, septembre). Chez Futuropolis, Didier Tronchet adapte dans Vertiges de Quito ses propres récits éponymes (août).

En jeunesse, Gallimard lance avec un premier volume la version BD des Royaumes du Nord de Philip Pullman par Stéphane Melchior-Durand et Clément Oubrerie (septembre). BD Kids propose l’adaptation par Cassandra Jean du best-seller de Ransom Riggs, Miss Peregrine et les enfants particuliers (novembre), et celle des Orangers de Versailles d’Annie Pietri par Nicolas Digard et Christine Circosta. Jungle adapte la série BD de Nathan Les filles au chocolat (octobre). Le fameux Journal d’un chat assassin d’Anne Fine se retrouve en bande dessinée chez Rue de Sèvres, où Guillaume Sorel illustre Alice au pays des merveilles (octobre).

Inspiré par les documents, Casterman livre un deuxième volume des Histoires de France de Lorànt Deutsch en BD (octobre). L’audiovisuel aussi donne des ailes aux éditeurs. Dargaud sort un quatrième Game of thrones (août). En septembre, 12bis réécrit La nuit des morts-vivants ; en octobre, Glénat fait un comics de [Rec], phénomène du film d’horreur espagnol. Hugo BD propose un troisième titre issu de la Web-série Joueur du grenier ; Jungle adapte Les pourquoi radiophoniques de Philippe Vandel. L’éditeur trouve même le moyen de transposer dans une série BD l’univers du très classique jeu de plateau Cluedo (octobre). <

Les dernières
actualités