droit d'auteur

SavoirsCom1 a mis en ligne son calendrier de l'Avent du domaine public 2017

Portrait d'Herbert George Wells par George Charles Beresford.

SavoirsCom1 a mis en ligne son calendrier de l'Avent du domaine public 2017

Chaque jour de décembre, le collectif dévoilera le nom d'un auteur, artiste ou créateur dont l'œuvre entre dans le domaine public au 1er janvier 2017.

J’achète l’article 1.50 €

Par Marine Durand,
Créé le 01.12.2016 à 17h39,
Mis à jour le 01.12.2016 à 18h00

C'est désormais une tradition : chaque 1er décembre, le collectif SavoirsCom1, emmené par des bibliothécaires et universaires défenseurs des Biens communs, comme l'indique leur manifeste, met en ligne son calendrier de l'Avent du domaine public. Chaque jour, entre ce jeudi et la fin de l'année, sera dévoilée l'identité d'un auteur, artiste, musicien ou créateur, dont l'œuvre entre dans le domaine public en 2017. Et le premier auteur à figurer dans le calendrier est Herbert George Wells, plus connu à partir de ses initiales H. G. Wells.

"H. G. Wells (...) fut un précurseur en littérature et un visionnaire comme il y en eut peu : la place de son œuvre dans l’imaginaire collectif est, encore aujourd’hui, reconnue et admirée", indique la biographie de l'écrivain britannique dans le calendrier. Né en 1866, H. G. Wells, auteur de plusieurs romans de science-fiction cultes dont La machine à explorer le temps (1895) ou La guerre des mondes (1898), s'est éteint en 1946, il y a 70 ans. Ce qui permet au collectif d'affirmer qu'il entre dans le domaine public, la législation française prévoyant qu'une œuvre entre dans le domaine public 70 ans après la mort de son auteur.

La plupart des créateurs recensés dans le calendrier de l'Avent du domaine public devraient être des personnalités mortes en 1946. C'est notamment le cas de l'économiste britannique John Maynard Keynes, fondateur de la macroéconomie keynésienne. Mais ainsi que l'expliquait l'an dernier à Livres Hebdo Lionel Maurel, l'un des membres du collectif, de nombreuses exceptions, ainsi que la non-harmonisation du droit d'auteur entre les pays, viennent compliquer chaque année le travail de recensement du collectif, l'un des exemples les plus célèbres étant celui du Journal d'Anne Frank qui s'est retrouvé l'an dernier au cœur d'une polémique.

Pour établir son calendrier cette année, SavoirsCom1 a organisé un atelier avec les équipes des bibliothèques parisiennes Marguerite Duras (20e) et Louise Michel (20e). Pour la première fois, le collectif a invité les internautes à participer à la rédaction des notices biographiques présentées dans le calendrier.





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités