Dans le secteur du livre érotique, le poche réalise les plus gros scores de ventes. Alors qu’un grand format s’écoule généralement entre 3 000 et 5 000 exemplaires, il se vend en poche de 5 000 à 10 000 volumes par titre. Le phénomène Cinquante nuances accentue la tendance. Au Livre de poche, où le catalogue érotique est concentré sur quelques grands classiques du genre comme L’os de Dionysos de Christian Laborde, La jouissance et l’extase de Françoise Rey, ou Vénus erotica d’Anaïs Nin, Histoire d’O a vu ses rotations se multiplier très significativement depuis quelques mois sous l’influence du livre de E. L James. Autre acteur important du poche érotique, Pocket a publié cette année le troublant Entre ses mains de Marthe Blau et Le bonheur de Denis Robert. Chez Harlequin, la collection « Spicy », créée en 2008 et consacrée aux romans de littérature érotique pour femmes, connaît un sursaut d’intérêt alors que les titres s’écoulent déjà généralement très bien, notamment ceux de Sarah McCarty et de Megan Hart. En 2013, l’éditeur réédite des nouvelles publiées dans « Spicy » en les réunissant par deux dans des recueils. Vendues à 4,99 euros dans le but de « démocratiser le genre », elles sont proposées depuis février en un packaging refondu moderne et élégant.

De son côté, La Musardine inaugurera en mai la collection de poche « ClassiX », dont le concept est de reprendre des textes majeurs de la littérature classique (Carmen, Candide, Manon Lescaut) auxquels ont été rajoutées des scènes de sexe croustillantes. Bragelonne vient de lancer, sous le label Milady, « Romantica », une collection de romance érotique qui hébergera 7 titres par an tirés chacun à 17 000 exemplaires. Le premier titre, 80 notes de jaune de Vina Jackson, paru à la fin de janvier, s’est écoulé à 500 000 exemplaires en Grande-Bretagne et a été traduit dans 14 pays. La suite, 80 notes de bleu, sortira en août, et 80 notes de rouge en décembre. La collection accueillera également la trilogie Fire after dark de Sadie Matthews (en français, L’étreinte de la nuit, vol. 1, Embrase-moi), Entre les lignes de Portia Da Costa et la série Breathless de Maya Banks.

Enfin, pour 2013, J’ai lu annonce 6 titres érotiques et 18 de romance érotique répartis dans les collections « Passion intense » et « Erotique ». Parmi eux, des inédits signés par des auteurs français tels que Desperate housewife versus Single mum d’Anne Michel, paru en février, et Déshabille-moi de Mila Braam, prévu en mars. La ligne érotique a été renforcée en grand format, notamment après le succès fulgurant de la série Crossfire de Sylvia Day, dont le premier tome, Dévoile-moi, s’est écoulé à plus de 65 000 exemplaires depuis sa parution le 7 novembre dernier. Les suites, Regarde-moi et Enlace-moi, sont respectivement annoncés en mars et en août. Sont également attendus en grand format une cohorte de titres érotiques dont Cours de séduction de Gina L. Maxwell, Laisse-moi te posséder de Beth Kery, Dublin street de Samantha Young et Si j’étais elle de Lisa Renee Jones. En octobre, J’ai lu publiera également The marriage bargain, premier tome de la série Married to a billionaire de Jennifer Probst, un best-seller numérique dont le premier tome s’est déjà téléchargé à 500 000 exemplaires aux Etats-Unis.

Les dernières
actualités