Sponsors : je t’aide, moi non plus | Livres Hebdo

Par Faustine Vincent, le 05.02.2016 (mis à jour le 08.02.2016 à 17h36) Manifestations

Sponsors : je t’aide, moi non plus

L’Espace polar organisé par la SNCF au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême. - Photo PHOTO AGENCE ANNE & ARNAUD

Confrontées au resserrement des dispositifs d’aide publique, les manifestations de promotion du livre se tournent de plus en plus vers les financeurs privés, qui imposent leurs contraintes.

Fondations et entreprises privées n’ont jamais paru aussi désirables aux acteurs de la vie littéraire. Les demandes d’aides affluent sur leur bureau. "C’est exponentiel, constate Marie-Lorraine Kerr, déléguée générale de la Fondation du Crédit mutuel pour la lecture. Nous recevons 600 dossiers par an, contre 350 il y a encore cinq ans. On sent bien la disette."

Inimaginable pour beaucoup il y a en

Lire la suite (13 540 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [4,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre