"Suite française" adaptée pour la première fois sur scène à Avignon | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, avec AFP, le 01.06.2018 à 11h38 (mis à jour le 01.06.2018 à 12h00) Théâtre

"Suite française" adaptée pour la première fois sur scène à Avignon

Virginie Lemoine

La comédienne Virginie Lemoine transpose le roman-récit qui avait valu à Irène Némirovsky de remporter le Renaudot 2004 à titre posthume.

Le célèbre roman de l'écrivaine francophone d'origine russe Irène Némirovsky, Suite française, va être adapté pour la première fois au théâtre dans le cadre de la programmation off du festival d'Avignon 2018, ont annoncé à l'AFP les organisateurs.
 
Suite française a été publié chez Denoël en 2004 et 2015 et en poche chez Folio/Gallimard en 2006, ainsi qu'en version audio chez Audiolib en 2015. La mise en scène de ce roman-récit sur l'Occupation et l'exode sera signée de la comédienne Virginie Lemoine, qui avait déjà adapté Le Bal de l'auteure en 2013.
 
Le roman a déjà été transposé au cinéma en 2015 par le réalisateur Saul Dibb, avec notamment Michelle Williams (Dawson, Shutter Island), Kristin Scott Thomas (Elle s'appelait Sarah) et Lambert Wilson (L'Odyssée, Des hommes et des dieux).
 
Biographies
 
Irène Némirovsky (1903-1942) avait fui, avec sa famille juive, la révolution russe pour s'installer à Paris. Elle at été déportée à Auschwitz en 1942 où elle est décédée. Après des années de relatif oubli, elle a reçu le prix Renaudot à titre posthume en 2004 pour Suite française. Le manuscrit avait été retrouvé incidemment par sa fille dans une petite malle oubliée.
 
L'histoire d'Irène Némirovsky a intéressé des auteurs comme Olivier Philipponnat et Patrick Lienhardt (La vie d'Irène Némirovsky : 1903-1942, Grasset/Denoël, 2007, et réédité au Livre de poche en 2009), Jonathan M. Weiss (Irène Némirovsky, Le Félin, 2010) ou encore Susan Rubin Suleiman (La question Némirovsky : vie, mort et héritage d'une écrivaine juive dans la France du XXe siècle, Albin Michel, 2017).

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre