Ta-Nehisi Coates: de Black Panther à Captain America | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, avec The Atlantic, le 02.03.2018 à 17h49 (mis à jour le 02.03.2018 à 18h00) Comics

Ta-Nehisi Coates: de Black Panther à Captain America

Ta-Nehisi Coates - Photo DAVID SHANKBONE/CC BY-SA 3.0

Le journaliste américain, auteur de l’essai Une colère noire (Autrement, 2016) et de la série de comics La Panthère noire (Panini comics), sera le scénariste du nouveau Captain America qui paraîtra chez Marvel Comics le 4 juillet 2018.

Après s’être emparé du premier super-héros noir La Panthère noire (Panini comics), créé à la fin des années 1960 par Stan Lee et Jack Kirby, l’écrivain et journaliste Ta-Nehisi Coates poursuit son expérience d’écriture de scénario de comics en s’attaquant à Captain America. Le premier numéro, réalisé avec les dessinateurs Leinil Yu et Alex Ross, est attendu le 4 juillet 2018 chez Marvel Comics, a annoncé le correspondant dans The Atlantic. En parallèle des aventures du surnommé "Cap", l’auteur poursuivra l’écriture des tomes de La Panthère noire qu’il a débuté en 2016, deux ans avant le succès mondial de l’adaptation cinématographique par Ryan Coogler.
 
Ta-Nehisi Coates est connu pour ses écrits et prises de position sur la condition des noirs aux Etats-Unis, plus particulièrement pour son travail sur les violences raciales envers la communauté afro-américaine qu’il dénonce dans Une colère noire (Autrement, 2016), essai écrit sous la forme d’une lettre écrite à son fils et lauréat du National Book Award. Avec Le grand combat et Le procès de l’Amérique, parus chez Autrement en 2017, son œuvre explore sans relâche les rouages du racisme et ses implications dans la société américaine actuelle.
 
Hommage aux auteurs noirs de comics
 
Ta-Nehisi Coates confie avoir renoué avec son "rêve d’enfant" d’écrire des comics, rapporte le journal. Si le héros de Black Panther était encore méconnu du grand public avant la sortie du film éponyme, Captain America demeure l’un des plus célèbres personnages de l’univers Marvel, avec une première apparition dès la Seconde Guerre mondiale. L’écrivain explique son intérêt pour un personnage plus nuancé qu’il n’y paraît: "On pardonnera à ceux qui n’ont jamais lu les comics de Captain America ni vu un des films Marvel de considérer Captain America comme une mascotte sans faille du nationalisme américain. En fait, la meilleure chose dans l’histoire de Captain America, c’est son ironie implicite."
 
Dans la lignée de ses engagements, Ta-Nehisi Coates rejoint ainsi l’infime part d’auteurs afro-américains de comics que sont Christopher Priest, Denys Cowan et Dwayne McDuffie, "que j’ai admiré étant enfant, souvent sans même savoir qu’ils étaient noirs […] et sans qui rien n’aurait été possible", affirme-t-il.
close

S’abonner à #La Lettre