Manifestation

Théâtre : le festival « Paris des Femmes » se dévoile

Le festival "Paris des Femmes" revient du 11 au 13 janvier sur le thème de La Nuit. - Photo DR

Théâtre : le festival « Paris des Femmes » se dévoile

Le festival « Paris des Femmes » revient, du 11 au 13 janvier, pour une douzième édition autour de « La Nuit », au théâtre La Pépinière, à Paris.

J’achète l’article 1.5 €

Par Élodie Carreira,
Créé le 08.01.2024 à 12h48

Pour sa douzième édition, le festival « Paris des Femmes », dédié à la création de textes scéniques écrits par des femmes et soutenu par la Maison Dior, réinvestit, du 11 au 13 janvier, le théâtre de La Pépinière, situé dans le 2ᵉ arrondissement de Paris. Cette année, neuf pièces courtes, toutes inspirées du thème « La Nuit », seront présentées par autant d’autrices.

La journaliste Claire Chazal ouvrira le bal, jeudi 11 janvier, avec « Une résolution », une mise en scène de retrouvailles nocturnes fleurant les révélations. Intitulée « Les nuits avec mon père », la scène de Maria Larrea (prix du premier roman pour Les gens de Bilbao naissent où ils veulent, Grasset, 2022) disséquera les relations conflictuelles d’une fille et de son père, tandis que « Danse de fumée » de l'activiste féministe iranienne Aliyeh Atei, livrera l’histoire d’un amour impossible, persécuté par la rage des talibans. Le lendemain, Eva Ionesco, autrice d'Innocence (Grasset, 2017) ou encore La Bague au doigt (Robert Laffont, 2023) fera le récit d’un road trip chamanique intitulé « L’Avenir », tandis que « Mes chers petits », signé Joffrine Donnadieu (prix de Flore 2022 pour Chienne et louve, Gallimard) dépeindra une héroïne aux ambitions pourprées d’une folie meurtrière. Quant à la pièce « Moins forts », elle sera l’occasion, pour Aurélie Saada, chanteuse, actrice et réalisatrice, d’imaginer l’éveil d’un désir murmuré.

Enfin, le samedi 13 janvier, une conférence sur l’histoire de l’art au féminin, dans laquelle il sera question des mythes et fantasmes réveillés par l’obscurité, sera donnée par Jean-Philippe Mercé. Une autre conférence, autour de la création comme moteur d’avenir, précédera une nouvelle soirée rythmée par une série de confidences noctambules avec « Podcast », imaginé par Adeline Dieudonné (prix Goncourt des lycéens 2018 pour son premier roman La Vraie Vie, L'Iconoclaste) et la journaliste Victoire Tuaillon, « Adèle » de l'actrice Chloé Mons et enfin « Le couloir », cosigné par la journaliste Colombe Schneck avec l'actrice française Saadia Bentaieb.

Les dernières
actualités