Travail du dimanche: les bibliothèques parisiennes déposent un préavis de grève | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 06.01.2020 à 13h42 (mis à jour le 06.01.2020 à 14h01) Mouvement social

Travail du dimanche: les bibliothèques parisiennes déposent un préavis de grève

médiathèque Jean-Pierre-Melville, Paris 13e © Olivier Dion

Les salariés de la médiathèque Jean-Pierre Melville et de la bibliothèque Robert Sabatier souhaitent alerter sur le manque de personnel et leurs conditions de travail.

L'intersyndicale CGT-FO-SUPAP-UCP des bibliothèques de Paris a déposé un préavis de grève reconductible à partir du 19 janvier concernant tous les établissements de la capitale. Les syndicats souhaitent alerter sur les conditions d'ouverture le dimanche des bibliothèques Jean-Pierre Melville à Tolbiac-Olympiades (13e arrondissement) et Robert Sabatier dans le 18e arrondissement. Ils dénoncent un manque d'effectif et reprochent à la mairie de Paris de refuser l'ouverture de négociations.

"Visiblement la mairie de Paris a décidé de passer en force et d’ouvrir le dimanche la médiathèque Melville dès la mi-janvier dans des conditions inacceptables, écrit la CGT sur son site. La municipalité ne propose rien moins que de fonctionner avec moins d’agents titulaires qu’il y a encore cinq ans! Les personnels de ces deux établissements ne demandaient pas la lune. Juste de bonnes conditions de travail et des moyens corrects pour ouvrir un jour supplémentaire notamment en termes d’effectif."

L'intersyndicale demande également une augmentation de la prime dominicale, gelée depuis 10 ans "malgré le coût de la vie dans ce qui est une des capitales les plus chères du monde". Actuellement de 100 euros bruts, les grévistes réclament une revalorisation à 150 euros nets.

La grève sera reconduite chaque dimanche "si [la maire de Paris, ndlr] Anne Hidalgo et [son adjoint à la Culture, ndlr] Christophe Girard ne proposent aucune solution, notamment la création de cinq postes supplémentaires d’agents titulaires (dont au moins deux de cadre A) pour les bibliothèques Melville et Sabatier" ainsi que la revalorisation des primes domincales.

Contactée, la mairie de Paris n'a pas donné suite à nos demandes.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre