Un appel pour les Archives

Un appel pour les Archives

L'intégration de la Direction des Archives de France à la Direction générale des patrimoines suscite des réactions.

Par Claude Combet ,
avec cc Créé le 15.04.2015 à 21h00

3 000 historiens - parmi lesquels Pierre Chaunu, Arlette Farge, Serge Klarsfeld -, députés, maires et autres personnalités ont signé l'“Appel pour sauver les Archives”, lancé à l'initiative de l'intersyndicale CFDT-CFTC-CGT des Archives de France.

Ils protestent contre la suppression de la Direction des Archives de France, née en 1897, que le Conseil de modernisation des politiques publiques a décidé d'intégrer dans une seule et unique Direction générale des patrimoines de France qui comprendra “l'architecture, les archives, les musées ainsi que le patrimoine monumental et l'archéologie”.

Née pendant la Révolution française, la Direction des Archives de France a été un des éléments constitutifs du ministère de la Culture à sa création en 1959 par André Malraux.

Elle exerce “la responsabilité scientifique et technique de l'Etat sur la gestion des archives de l'ensemble des organismes publics, centraux ou territoriaux”.

L'intersyndicale tient à souligner que la “cohérence d'une politique nationale en matière de collecte, d'accès et d'inventaire, et l'intégrité des archives publiques sur l'ensemble du territoire, ne peuvent être garanties que si elles sont pilotées au niveau stratégique par un décideur unique”.

La pétition souligne les inquiétudes d'une profession déjà mobilisée par l'installation d'un nouveau Centre des archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine, et par la remise en question des soixante créations de postes annoncés par Christine Albanel, ministre de la Culture.

Une conférence de presse est prévue le 17 novembre.

Les dernières
actualités