Adaptation

Un roman de Boris Vian adapté en jeu vidéo

Photo LA POULE NOIRE

Un roman de Boris Vian adapté en jeu vidéo

La société de création de jeux vidéos, La Poule Noire veut adapter Et On tuera tous les affreux de Vernon Sullivan, l'un des noms de plume de Boris Vian. Le projet, lancé sur la plateforme de financement participatif Kickstarter atteint déjà près de 3200 euros.
 

J’achète l’article 1.50 €

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 07.10.2020 à 16h20,
Mis à jour le 07.10.2020 à 17h00

La prose de Vernon Sullivan, plus connu sous le nom de Boris Vian, va revivre pour la première fois sous forme de jeu vidéo ! Avec To Hell with the Ugly, l'éditeur La Poule Noire veut adapter son roman On tuera tous les affreux. Le livre est disponible au Livre de poche, en format lu chez Audiolib et sera le 12 novembretransposé en BD chez Glénat, avec Jean-David Morvan au scénario et Ignacio Noé au dessin.
 
Coproduit par ARTE France et soutenu par la région Nouvelle Aquitaine, To Hell With The Ugly permettra aux joueurs d’incarner le héros du roman Rock Bailey, un jeune homme de dix-neuf ans et demi, qui vit à Los Angeles dans les années 1950. Ce personnage, qui est aussi beau qu’un dieu s’est fait la promesse de ne pas perdre sa virginité avant l'âge de 20 ans. Mais un soir, au night-club Zooty Slammer, il est drogué, enlevé et enfermé nu dans une chambre avec une jeune femme déterminée à lui faire rompre ses vœux. Il résiste mais les hommes lui administrent alors des chocs électriques. Lorsqu'il reprend ses esprits, il est sur le bord d'une route. Rock décide avec son ami Gary d'enquêter.
 
Lancé sur Kickstarter le 6 octobre, ce deuxième jeu vidéo de la Poule Noire est un défi très motivant pour les développeurs. "Nous savons ce que nous faisons. Tout l'argent récolté sera utilisé pour payer les salaires, rien d'autre. Toute notre philosophie d'entreprise est basée sur l'aide mutuelle, la solidarité et la communauté. L'argent que chaque personne aura la générosité de nous donner sera investi pour le bien du projet" explique le fondateur de l'éditeur, David Duriot. La campagne à peine lancée a déjà attiré 82 contributeurs pour 3175 euros (l'objectif est de 50000 euros).
 
Basé à Angoulême, la Poule Noire a lancé au début de l'année son premier jeu "loufoque", Edgar – Bokbok in Boulzac, où le joueur incarne Edgar, cultivateur de courges qui, accompagné de sa fidèle poule Pépette, essaye de résoudre une crise jardinière en se rendant à Boulzac.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités