Auvergne

Une Bibliothèque universitaire rebaptisée Marie-Hélène Lafon

La bibliothèque universitaire de Lettres, Langues et Sciences humaines de Clermont-Ferrand

Une Bibliothèque universitaire rebaptisée Marie-Hélène Lafon

L'Université Clermont Auvergne a rebaptisé sa bibliothèque de Lettres pour mettre en avant cette auteure locale. Marie-Hélène Lafon entretient également des liens étroits avec l’enseignement.

Par Fanny Guyomard,
Créé le 18.10.2021 à 12h17,
Mis à jour le 18.10.2021 à 13h00

Qui de mieux qu’une autrice auvergnate pour donner son nom à la bibliothèque universitaire de Lettres, Langues et Sciences humaines de Clermont-Ferrand ? Marie-Hélène Lafon y a été adoubée ce 15 octobre. Son nom remplace "Gergovia", du nom de la localité auvergnate qui a été au centre de la résistance aux Romains de Vercingétorix. "Gergovia" donnait également son nom à un amphithéâtre de la BU, mais il fut renommé "Agnès Varda" en 2016.

« L’Université rebaptise petit à petit ses espaces de nom de personnalités, et notamment de femmes, explique Marie-Aude Aumonier, responsable de la bibliothèque. Avec Marie-Hélène Lafon, elle souhaite mettre à l’honneur une personne vivante, de notre temps. Elle est aussi un exemple local de réussite et d’émancipation pour nos étudiants. Et puis elle enseigne dans le secondaire : son travail entre transmission et écriture est particulièrement adapté à un lieu d’études comme le nôtre », développe-t-elle. Le 15 octobre, jour du baptême, l’autrice a justement été invitée à donner un colloque sur l’écriture.

La bibliothèque, ouverte à tous les lecteurs, universitaires ou non, consacre un rayonnage entier à l’auteure du Soir du chien (Prix Renaudot des lycéens 2001), de L’Annonce, des Pays ou encore de l’Histoire du Fils (Prix Renaudot 2020). « Nous mettrons ponctuellement son œuvre en avant », conclut Marie-Aude Aumonier. Lors d’un jeu concours début octobre, les étudiants pouvaient notamment gagner des ouvrages de sa plume.

La BU Marie-Hélène Lafon dispose de 220 places et 30 postes informatiques, et est ouverte du lundi au samedi.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités