Bibliothèque

Une journée d'étude pour lutter contre les violences en bibliothèque

Le bâtiment de l'Enssib à Villeurbanne (Rhône) - Photo DR

Une journée d'étude pour lutter contre les violences en bibliothèque

La BNF et l'ENSSIB organisent une journée d'étude jeudi 15 octobre pour interroger le rôle de la bibliothèque concernant les jeunes confrontés à la violence.
 

J’achète l’article 1.50 €

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 13.10.2020 à 16h26,
Mis à jour le 13.10.2020 à 17h00

La Bibliothèque nationale de France (BNF) et L'École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques (ENSSIB) organisent une journée d'étude jeudi 15 octobre pour interroger le rôle et pour trouver les solutions quand la bibliothèque est victime de violence. La journée aura lieu dans les locaux de l'ENSSIB, situés au 17-21 Boulevard du 11 Novembre 1918, à Villeurbanne à partir de 9 heures du matin.

Cette journée viendra poursuivre la réflexion engagée par La Revue des livres pour enfants dans le dossier consacré aux "nouveaux contours de la violence" . Les professionnels sont invités à s'inscrire via ce lien.  L'entrée est gratuite.

Les temps forts de la journée comprennent :
  • A 10h15: une table ronde animée par Agnès Bergonzi (BnF/CNLJ), avec Esther de Climmer (directrice de la médiathèque de Roubaix) et  Raphaële Gilbert (directrice de la médiathèque de Choisy-Le-Roi). Elles interviendront sur la posture à adopter pour les professionnels face aux violences dont ils peuvent être victimes sur leur lieu de travail en les aidant à dépasser les incompréhensions, trouver leur rôle et à réfléchir en équipe.
     
  • A 11h45 : Christophe Evans, de la Bibliothèque publique d’information, s'interrogera sur  leurs moyens d'actions des établissements pour parvenir à mieux comprendre et à surmonter les phénomènes qualifiés de "violents".
     
  • 14h30 : Table ronde animée par Corinne Matheron, directrice de Shaman Etudes et professeure associée à l'université Sorbonne Nouvelle Paris 3, avec Marina Pollas (coordinatrice de projets Justice/Culture, Agence régionale du livre Provence-Alpes-Côte d’Azur) et Emilie Sevrain, responsable de la bibliothèque de La Duchère, Lyon. Elles s'intéresseront aux partenariats que la bibliothèque peut tisser sur son territoire pour mieux connaître ses publics ? (Éducation nationale, éducateurs de rue, acteurs sociaux, vigiles, justice des mineurs, police, etc).
     
  • 15h: Table ronde animée par Agnès Bergonzi, avec Guillaume Guéraud ( romancier) et Chrystelle Tridon (responsable de la bibliothèque Louise Michel). Estimant que face à la violence, les bibliothécaires ne doivent pas réagir comme des acteurs sociaux mais comme des acteurs culturels, avec leurs collections multiples qui permettent de comprendre (la violence dont on est victime, la violence dans le monde), de mettre de la distance, de s’évader, les invités tenteront de réfléchir à la question que se posent beaucoup de parents et de médiateurs : vaut-il mieux accompagner ou protéger les jeunes lecteurs?

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités